Le 1er vice-président de la République du Burundi, M. Gaston Sindimwo, a rencontré ce lundi 6 mars 2017, au chef-lieu de la commune Mutaho, les représentants des leaders administratifs, politiques et sociaux de cette commune pour échanger ensemble sur le comportement adéquat à adopter pour renforcer la paix et la sécurité, bases d’un développement durable.

M. Sindimwo, qui a d’emblée félicité la population de Mutaho pour le climat de paix et de sécurité qui y prévaut, a invité les populations des différentes catégories sociales à renforcer la cohésion sociale pour vaquer paisiblement aux travaux de développement. Il leur a mis en garde contre toute attitude divisionniste qui risquerait de replonger le pays dans les crises cycliques vécues à plusieurs reprises. Il a ainsi invité les populations du site de Mutaho et les populations environnantes qui sont restées sur les collines à cohabiter pacifiquement. Toutes les populations en général, et particulièrement les jeunes, ont été mis en garde contre quiconque tenterait de les entraîner dans la haine et les divisions de toute nature qu’elles soient. Elles sont plutôt appelées à conjuguer leurs efforts dans les différents travaux d’augmentation de la production.

Les jeunes ont été appelés à œuvrer en synergie pour entreprendre des projets porteurs de croissance économique. C’est dans cet optique d’encouragement des jeunes en tant que catalyseur de développement que le gouvernement envisage la mise en place d’une banque pour les jeunes en vue de leur faciliter l’accès aux crédits d’auto-développement, a lancé le 1er vice-président de la République.

Auparavant, la représentante du ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique a recommandé aux autorités administratives de favoriser la multiplication des cadres de dialogue entre les habitants du site de Mutaho et les populations qui sont restées sur les collines. L’objectif visé étant que les déplacés du site puissent regagner leurs anciens domiciles et ainsi dépasser l’appellation des déplacés.

Pour sa part, le gouverneur de Gitega, M. Venant Manirambona, a fait savoir les actions prioritaires de cette province. Il a cité notamment le renforcement de la paix et de la sécurité, le programme de lutte contre la faim et la pauvreté, ainsi que la concrétisation du projet d’évolution de la province Gitega en capitale politique du pays.