Le gouvernement burundais s’est réuni en conseil des ministres mardi le 15 mars 2017 sous la direction du président de la République Pierre Nkurunziza avec neuf points à l’ordre du jour selon un communiqué du Secrétariat général du gouvernement.

Il s’agit d’un projet de loi relative à la stabulation permanente et à l’interdiction de la divagation des animaux domestiques et de la basse –cour présenté par le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, d’un projet de décret portant création du Comité de facilitation du transport aérien et d‘un projet de décret portant fixation des modalités de contrôle du poids et de la charge à l’essieu des véhicules automobiles, les deux présentés par le ministre en charge du transport.

Il s’agit aussi d’ un projet de décret portant création, organisation, composition et fonctionnement de la Commission paritaire d’arbitrage présenté par la ministre du Développement communal, un projet de décret relatif à l’éducation, à la santé et à la vie familiale, un projet d’ordonnance ministérielle portant création, organisation et fonctionnement du Département de statistique et d’économie appliquée à l’Université du Burundi présenté par la ministre de l’Education,

de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
Le Conseil a aussi analysé une note sur le déficit énergétique et un projet de contrat de

fourniture d’électricité entre la Regideso et la société Ase Save Energy Limited à partir d’une centrale thermique à fuel lourd d’une puissance de 30 MW présenté par le ministre de l’Energie et Mines et une note sur les Règles éthiques d’un fonctionnaire présenté par le ministre de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi. abp im/ab MARS 17