Ce mercredi 22 Mars 2017, le Premier Vice-Président de la République du Burundi Son Excellence Gaston Sindimwo a reçu en audience les Ambassadeurs de France, Belgique et Allemagne accrédités à Bujumbura qui sont venus dans le cadre d’une visite de courtoisie.

Les trois ambassadeurs ont dit être contents d’être au Burundi. Ils constatent une ouverture politique depuis le début de l’année 2017 et sont venus dans un esprit de dialogue. Ils ont réitéré leur volonté de soutenir le Burundi et L’ambassadeur de la France au Burundi a annoncé qu’il voudrait faire avancer la diplomatie économique en essayant de faire venir au Burundi, des investisseurs Français.Tous les trois ambassadeurs souhaitent une ouverture des canaux de communication afin d’eviter de créer et d’entretenir des malentendus. Ils ont apprécié les gestes posés par le gouvernement Burundais comme la libération des prisonniers politiques et ont demandé à ce que le bureau du Haut commissaire des Nations Unies soit réouvert.
Le 1er Vice-Président quant à lui, a saisi lcette opportunité pour renouveler la volonté du gouvernement de poursuivre le dialogue avec les partenaires dans le respect mutuel et à rappelé aux ambassadeurs qu’il est grand temps de penser aux élections de 2020 car les élections paisibles se préparent en avance. Selon Son Excellence Gaston Sindimwo, la communauté internationale a eu une lecture fausse de la situation et une mauvaise interprétation des faits a été faite sans tenir compte d’un passé douloureux qu’a connu le pays. Le Burundi a connu des progrès notoires et la préoccupation actuelle devrait être celle d’aider le peuple Burundais pour son développement et celle de créer des conditions favorables pour les prochaines élections .
Rappelons que cela fait quelques mois seulement que les trois ambassadeurs ont été agréés au Burundi.