Ce vendredi, le Chef de l’Etat S.E Pierre NKURUNZIZA a réuni, au chef-lieu de la commune Gashikanwa de la Province Ngozi, les membres de la Quadrilogie issus des provinces du Nord du pays à savoir Kayanza, Ngozi, Kirundo, Muyinga et Cankuzo. Dans cette réunion, avaient aussi répondu présents le Ministre de l’intérieur et de la formation patriotique, celui de la Sécurité Publique, le Ministre de la Défense Nationale,  le Ministre de la justice et d’autres hautes personnalités du pays.

La sécurité, la bonne gouvernance, la lutte contre le corruption et la fraude, la sensibilisation sur la politique de la moralisation sociale, tels sont les points qui étaient inscrits au menu du jour.

Dans cette réunion, il s’est avéré que des pratiques de malversation économique, corruption et de fraude surtout l’exportation illégale des pierres précieuses, des vivres, l’importation illégale des médicaments, etc… détruisent la société et ruinent l’économie nationale. A ce point, le chef de l’État S.E Pierre NKURUNZIZA rappelle à la politique de tolérance zéro à la corruption et à la malversation économique. Dans un délai ne dépassant pas un mois, le  ministère de la justice est recommandé de revisiter le code pénal, surtout aux points en rapport avec la punition en cas de flagrance (fraude et de corruption) et le cas de certains magistrats qui, souvent, s’arrogent le droit de libérer les commanditaires.

Au point en rapport avec la politique de la moralisation de la société, le Chef de l’Etat a parlé du retour à nos valeurs culturelles et morales pour éradiquer le fléau des divisions ethniques (Hutu, Tutsi, Twa) que nous avons hérités du colonisateur. Bien plus, c’est une politique qui permettra aux burundais de retrouver leur propre culture, leurs moeurs, leurs valeurs et refuser un conformisme culturel imposé par certaines puissances étrangères.