Le Président de la République Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a rehaussé de sa présence, ce mardi, les travaux de l’Assemblée Générale du Conseil National de Lutte contre le SIDA, CNLS.   Participaient également à ce rendez vous, les deux Vice-Présidents de la République , les Ministres et autres invités. La Ministre de la Santé publique et de la lutte contre le SIDA a présenté les avancés effectuées dans la lutte contre cette épidémie depuis son apparition au Burundi en 1983. Les chiffres sont assez éloquents pour noter que des progrès notables ont été  réalisés mais beaucoup restent à faire.

Prenant la parole à son tour, le Président de la République a félicité le CNLS pour le pas déjà franchi dans la lutte contre la pandémie du SIDA. En effet, depuis sa mise en place en 2002, le CNLS a réalisé beaucoup d’actions dans la lutte contre le SIDA qui ont produit des effets remarquables : L’effectif de ceux se font dépister volontairement n’a cessé d’augmenter dans le pays suite aux campagnes de sensibilisation qui ont été menées. Aussi, la prévention de la transmission du VIH SIDA de la mère atteint une étape satisfaisante, a martelé le Chef de l’Etat, tout en déplorant le retrait de certains bailleurs qui aidaient le Burundi dans cette lutte.

Ainsi, Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a appelé le CNLS à redoubler d’efforts afin que ce fléau soit définitivement éradiqué au Burundi, tout en soulignant que la lutte contre le SIDA requiert l’implication de tout un chacun. Il a  réaffirmé la volonté du Gouvernement Burundais dans la poursuite et l’intensification des efforts dans la poursuite de cet objectif. La lutte contre le SIDA reste l’une des priorités du Gouvernement Burundais dans le secteur de la santé, a rassuré le Chef de l’Etat. Clôturant son propos, Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a plaidé pour un soutien accru aux travaux de recherche pour l’obtention d’un remède afin d’éradiquer définitivement cette épidémie. Les travaux se sont poursuivis par les exposés du Secrétaire Général du CNLS qui portaient sur les perspectives 2018-2022.