Le Président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza a décoré, pendant les cérémonies de commémoration du 55ème anniversaire de l’indépendance du Burundi, les meilleurs patriotes dont les militaires, les policiers et les ambassadeurs.

A la tête des patriotes décorés viennent les chefs des cabinets civil et police à la Présidence de la République, respectivement Commissaire de Police Chef Gabriel Nizigama et Commissaire de Police Chef Gervais Ndirakobuca, élevés  à l’ordre de Mérite Patriotique à la Classe de Commandeur, pour leur travail dûment fait surtout pendant les moments forts du pays.

Les ambassadeurs de la République Unie de Tanzanie, du Kenya, de la Chine, de la Russie ont également été honorés par le Président de la République pour leur plaidoyer auprès de leurs pays qui n’ont pas manqué à défendre le Burundi dans les grandes assemblées de la communauté internationale. A ceux-là s’ajoute le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze qui n’a ménagé aucun effort pour soutenir le Burundi dans ses projets de développement au moment où les autres bailleurs se battaient pour la suspension de l’aide au développement. Ils ont été élevés à l’ordre de l’amitié des peuples avec Classe de Commandeur.

La ministre de la justice, Aimé Laurentine Kanyana, a elle aussi été  décorée pour son assiduité au travail, sa prise de position remarquable dans la défense des dossiers concernant son pays et l’amélioration des prestations dans son ministère. Au  Ministère de l’intérieur, l’attention a été tournée au Directeur Général Terence Mbonabuca  reconnu comme le meilleur élément  dans l’organisation du travail, son engagement dans la préparation du Cinquantenaire, du troisième recensement général de la population et de son assiduité dans le programme en cours de formation patriotique.

Le secteur de la culture n’a pas été oublié. Monsieur Dounia Abedi, est reconnu comme grand tambourinaire au style ancien et Madame Natacha Ngendabanka, comme musicienne qui fait toujours la promotion de la culture burundaise.

Le reste est constitué par des sous-officiers militaires et policiers qui se sont démarqués dans leur travail à travers de bonnes initiatives et succès y relatif.

Les ordres du mérite patriotique, classe de médaille d’argent, de bronze  ou de chevalier et les ordres du mérite civique leur ont été octroyés, en plus d’enveloppes de 1 à 2 millions de francs burundais.