Ce lundi 10 juillet 2017, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Joseph Butore, a procédé à l’ouverture officielle des travaux de la Conférence de deux jours sur l’Investissement et le Leadership, un rendez-vous important organisé conjointement par l’Agence burundaise de Promotion des Investissements (API) et la Chambre Fédérale du Commerce d’Industrie du Burundi (CFCIB) en collaboration avec l’ONG locale « Coalition des Jeunes en Action».

Dans son allocution d’ouverture, le Deuxième Vice-Président de la République, a remercié les organisateurs pour particulièrement avoir organisé cette rencontre au Burundi et non ailleurs, ce qui a permis de rassembler plus d’une centaine de participants burundais. Il a souligné que c’est une initiative louable et en a profité pour inviter tous les autres leaders Burundais à suivre ce bel exemple.

Son Excellence Dr. Joseph Butore s’est réjoui que la jeunesse est au centre des préoccupations de ce sommet,  avec des thématiques attractives comme l’esprit d’entreprise, l’économie durable et le leadership en vue d’améliorer les opportunités d’affaires et le leadership. En outre, il a confié que la jeunesse constitue une force incontournable dans la mesure où elles représentent environ 60% de la population burundaise et 65% à l’échelle africaine.

Le Deuxième Vice-Président de la République est revenu sur les efforts déjà consentis par le Gouvernement du Burundi en vue de la promotion de la jeunesse burundaise. Il s’agit notamment de la mise sur pied de la politique nationale de la jeunesse  pour la période 2016-2026, l’élaboration du plan stratégique pour l’autonomisation et le développement de la jeunesse pour la période de 2016-2020, le renforcement des capacités des associations des jeunes, la construction et l’opérationnalisation des centres pour la lecture et l’animation culturelle (CLAC) dans toutes les communes du pays.  « Et très bientôt, une banque des jeunes  pourra voir le jour pour leur faciliter les affaires et les projets d’investissement », a-t-il souligné.

Il a salué les initiatives de l’API dans le renforcement des capacités, notamment dans l’élaboration d’un Plan d’Affaires banquable aux jeunes diplômés. En matière d’amélioration du climat des affaires, le Deuxième Vice-Président de la République a indiqué que le Burundi a déjà franchi des pas importants dans le cadre de l’environnement du climat des affaires, et compte parmi les meilleurs pays réformateurs en Afrique sub-saharienne. « En effet, selon le rapport Doing business édition 2017, le Burundi est classé premier en Afrique Sub-saharienne  sur l’indicateur de création de sociétés et 18ème au rang mondial », a-t-il ajouté.

Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République a rappelé que ce sommet sur les affaires et le Leadership se tient à Bujumbura, au moment où le Burundi vient de traverser  une période de campagne mensongère visa sa déstabilisation, mais a rassuré aux hôtes venus des Etats Unis d’Amérique et du Brésil que la paix et la sécurité règnent  sur tout le territoire national.