DISCOURS DE SON EXCELENCE MONSIEUR LE DEUXIEME VICE-PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A L’OCCASION DE L’ATELIER DE VALIDATION DU RAPPORT NATIONAL DE PRIORISATION DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE (ODD) AU BURUNDI.

 

BUJUMBURA, LE 18 JUILLET 2017

 

Honorables Parlementaires;

Mesdames, Messieurs les Ministres;

Monsieur le Maire de la ville de  Bujumbura

Monsieur le Coordonnateur Résident du Système des Nations-Unies au Burundi;

Mesdames, Messieurs les Hauts Cadres de l’Etat;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers;

Messieurs les Représentants des  Confessions Religieuses;

Mesdames, Messieurs les Gouverneurs de Provinces;

Mesdames, Messieurs les membres du comité de pilotage des ODD;

Distingués Invités;                        

Mesdames, Messieurs; tout protocole observé 

 

  1. L’honneur m’échoit d’être parmi vous ce matin, dans le cadre des travaux de cet Atelier de Validation du Rapport National, de priorisation des Objectifs de Développement Durable (ODD), et leurs cibles pour le Burundi.

 

  1. Cela nous réconforte et nous encourage dans notre ambition de concevoir les politiques et stratégies devant conduire à la réalisation des Objectifs de Développement Durable, auxquels a souscrit le Burundi, à la 70ème Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 2015.

 

Distingués Invités;

Mesdames, Messieurs;

Chers participants;

 

  1. A l’occasion du Sommet du Millénaire, en 2000, les dirigeants politiques du monde entier ont fixé, un ensemble de huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD); des objectifs mesurables, assortis de délais, pour lutter contre la pauvreté, la faim, la maladie, l’analphabétisme, la dégradation de l’environnement, et la discrimination à l’égard des femmes.

 

  1. Ces OMD, étaient à leur tour assortis de 18 cibles, qui devaient être atteints dans un délai de 15 ans, entre 2000 et 2015 !. Des indicateurs au nombre de 48, ont été retenus, pour mesurer et suivre régulièrement les progrès accomplis, dans la réalisation de ces objectifs

 

  1. En dépit de nombreuses contraintes, entravant la mise en œuvre de la feuille de route des OMD, le Burundi s’est véritablement engagé dans la réalisation des réformes, et la mise en œuvre des actions orientées vers l’atteinte des OMD.

 

  1. Des mesures visant la création de bonnes conditions de vie des populations ont été prises, et leur mise en œuvre continue. Sur recommandation des Nations Unies, des évaluations ont été faites et des rapports ont été produits, et publiés ces dernières années !!

 

Ceux-ci  ont montré que la plupart des pays en développement, y compris le Burundi, n’ont pas atteint les performances souhaitées.

 

  1. En réfléchissant sur les causes de ce succès mitigé des OMD, les membres de l’Assemblée Générale, réunis à New York, ont conclu que la raison principale tenait au fait que, les bénéficiaires de ce programme n’avaient pas été consultés lors de son montage !

 

D’où, une grande nécessité de définition, d’un nouveau cadre d’objectifs pour la lutte contre la pauvreté, et pour favoriser le développement durable.

 

Distingués Invités,

Mesdames, Messieurs,

 

  1. Selon les Nations-Unies, «le cadre de développement de l’après-2015, sera probablement d’autant plus efficace qu’il sera le résultat d’un processus transparent, ouvert, et sans exclusion, auquel participeront de multiples parties prenantes». Le Gouvernement du Burundi, et ses partenaires au développement se sont déjà mobilisés pour répondre à cet appel mondial, notamment en procédant à la mise en place d’un comité national de pilotage des ODD, et à l’organisation d’autres activités y relatives. Ledit comité vient de finaliser le projet de rapport national de priorisation des Objectifs et des cibles,  que vous êtes invités à valider.

 

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

 

  1. Nous voudrions vous informer que du 13 au 21 mai 2013, le Burundi a entrepris le processus d’élaboration de l’Agenda post-2015 à travers les trois centres suivants :

 

(i) le Centre Sud,  comprenant les provinces de Makamba, Bururi, Rutana et Mwaro où les consultations se sont déroulées au chef-lieu de Makamba ;

 

(ii) le Centre-Est,  où l’on a regroupé les provinces de Gitega, Ruyigi, Cankuzo Karusi, Bubanza et Bujumbura. L’atelier s’est déroulé à Gitega ;

 

(iii) Au  Nord-ouest,  où étaient regroupées les provinces de Ngozi, Muyinga, Kirundo, Kayanza, Cibitoke et Muramvya,  l’atelier s’est déroulé à Ngozi.

 

Il conviendrait de noter que chaque chef-lieu retenu,  abritait l’atelier durant deux jours. Pour répondre au caractère inclusif et participatif de ce processus, ces ateliers de réflexion rassemblaient,  les représentants de l’administration, des services déconcentrés, des élus locaux, des confessions religieuses, du secteur privé,  et de la société civile.

 

Le rapport issu de ces réflexions a été bien apprécié par les Nations Unies, et le Burundi a été choisi parmi les 15 pays africains appelés à mettre en œuvre l’Agenda post-2015. ( …) !!!!

 

  1. C’est dans ce contexte que le présent rapport a été élaboré. Il a essayé de relever un certain nombre d’outils nécessaires, pour conduire le processus d’intégration de ces objectifs, dans les plans et stratégies nationaux et locaux, de développement.

 

Des questions pertinentes ont été relevées, notamment celles liées:

 

  • au partage des leçons essentielles tirées des expériences des OMD, qui pourraient être utilisées pour la mise en œuvre et le suivi des ODD ;
  • à la discussion,  des éléments et des principes de l’Agenda 2030 pour,  les stratégies de développement au niveau national et local ;
  • à l’apprentissage, des différentes trajectoires d’intégration des ODD, dans le plan national dès le début, et discuter de la pertinence des différents outils et des étapes de mise en œuvre à travers le pays ;
  • à la discussion, des ressources et outils disponibles, pour l’intégration et le travail analytique au niveau national !!

 

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

  1. Cet atelier qui durera deux jours, permettra aux uns et aux autres, d’apporter leurs différentes contributions en vue d’enrichir le document qui vous est présenté. Il convient de préciser que,  pour l’Agenda mondial 2030 comprenant 17 ODD avec 169 cibles, la Commission Nationale nous   propose, 16 ODD dont 46 cibles, composées de 103 indicateurs. L’atelier offre également une belle opportunité aux partenaires et autres acteurs au développement, d’apporter d’autres précieuses contributions, visant la réduction de la pauvreté, et partant, l’amélioration sensible du bien- être des Burundais, à l’horizon 2030.

 

La validation de ce rapport national de priorisation des ODD, constituera  donc une étape très importante, et est  très attendue pour notre pays, dans la mesure où le Burundi se  dotera,  d’un document d’orientation nationale pour le développement durable. !!

 

  1. Nul ne doute donc, que les débats qui vont se poursuivre dégageront des contributions qui répondront aux attentes de la Population burundaise, et des recommandations pertinentes qui permettront au Gouvernement de se doter des moyens permettant d’atteindre, les ODD d’ici 2030.
  2. Je ne saurais terminer ce propos sans exprimer les sentiments de profonde gratitude de la part du Gouvernement du Burundi, envers ceux qui ne cessent d’apporter, leur précieux concours, aux différents programmes de développement. La production de ce rapport est le fruit d’une étroite collaboration entre le Gouvernement du Burundi à travers la Commission Nationale de Pilotage, et les agences du Système des Nations-Unies, plus particulièrement le PNUD.

 

  1. Nous remercions de tout cœur le PNUD pour tous ses efforts, et lui demandons d’œuvrer toujours en faveur de la coopération, et du relèvement des économies en développement.( applaudissements pour le PNUD, tradition burundaise….)

 

Aux hommes et femmes, membres de la commission nationale, de pilotage de ce processus, nous saluons votre dévouement à notre Patrie ; et vous demandons , de mettre toujours vos compétences au service de votre chère NATION !!

Nous avons noté  un comportement exemplaire,  qui vous a guidé le long de votre travail, et vous encourageons, à garder les mêmes  valeurs  morales, et le même esprit d’intégrité ; car,  la conception d’un développement durable,  commence dans les cœurs durables.

 

  1. C’est sur ces mots de remerciement, d’encouragement, et de félicitation, que je déclare ouverts, les travaux de l’Atelier de Validation du Rapport National de Priorisation des Objectifs de Développement Durable, et leurs Cibles pour le Burundi.

 

           Que Dieu bénisse le Burundi et ceux qui l’aiment !!!

              Bonne fête à tous ceux qui s’appellent «  FREDERIC »( 18 juillet)

                                                 Je vous remercie.