Ce vendredi, le Président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza a reçu en audience Li CHANGLIN, le Nouvel Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burundi, venu lui présenter ses lettres de créance.

Ambassadeur Li CHANGLIN a d’abord a félicité le Chef de l’Etat pour « le calme et la paix qui règnent au Burundi ». Les deux personnalités ont salué la coopération excellente entre le Burundi et la Chine, manifestée par la mise en œuvre de beaucoup de projets dans les domaines des infrastructures, de l’énergie, de la santé, de l’éducation, de l’économie, de la sécurité, etc.

Dans le domaine de l’agriculture, la culture du riz chinois est expérimenté au Burundi et a déjà montré ses fruits. Le Représentant de la Chine au Burundi souhaite qu’il y ait un mécanisme efficace de vulgarisation des variétés de cultures et des technologies chinoises. C’est dans ce cadre que les gouverneurs des provinces et administrateurs communaux ont effectué des visites en Chine. Ainsi, l’Ambassadeur Li CHANGLIN s’engage à œuvrer pour le renforcement des liens entre les deux pays, en poursuivant  la mise en œuvre des projets lui laissés par ses prédécesseurs.

Le Chef de l’Etat pour sa part, apprécie les soutiens multiformes de la Chine au Burundi, surtout pendant les moments difficiles que le Burundi a traversés. Aussi, la Chine est toujours aux côtés du Burundi dans les fora internationaux comme dans les organes de décisions des Nations Unies.  Le Chef de l’Etat se dit confiant qu’avec  le Nouvel  Ambassadeur de Chine au Burundi, son pays continuera à aider le Burundi à combattre pour ses intérêts vitaux en cas d’injustice , étant donné qu’il connait le pays car , ayant travaillé au Bureau de l’Ambassade de Chine au Burundi.