Le premier Vice- Président de la République, Gaston Sindimwo, a présenté ce mercredi 4 octobre 2017 devant l’Assemblée Nationale et le Sénat réunis en congrès l’évaluation de la mise en application du programme des huit ministères sous sa coordination pour le premier semestre 2017. Il s’agit des ministères politiques, administratifs et sécuritaires.

Les parlementaires ont apprécié le rapport présenté dans le fonds et la forme. De manière générale, les réalisations sont satisfaisantes puisque le taux de réalisation varie de 65% à 87%. Ils ont néanmoins posé des questions qui les préoccupent dans les domaines des Relations Extérieures et de la coopération internationale, de la Justice, de la Sécurité et l’Administration.

Les parlementaires souhaitent voir dans la suite le rôle des ambassadeurs dans les réalisations de leur ministère de tutelle. Ils se posent aussi la question de fuite des cerveaux particulièrement dans certains pays. Le Premier Vice-Président de la République a indiqué que le Gouvernement fait aussi cette lecture et que des mesures de corrections sont envisagées.

S’agissant du langage abusif utilisé ça et là pour dissimuler les forfaits disant que «ça vient d’en haut» sans pouvoir identifier ce « haut ». Le Premier Vice-Président de la République a demandé que ce langage soit aboli et que les fautes soient punies conformément à la loi sans autres considération.

Un autre constat, l’insuffisance des moyens financiers a handicapé la réalisation des projets de certains ministères. Il y a espoir que des améliorations sont envisageables mais il est important d’essayer de s’ajuster.