Ce vendredi à Bujumbura, le Président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza a reçu en audience, l’Envoyé spécial de son Homologue de la République du Congo Jean- Claude GAKOSSO, Ministre des Affaires Etrangères. Après un entretien à huit clos avec le Chef de l’Etat Burundais, il a indiqué à la presse, qu’il était porteur d’une invitation de Son Excellence Denis Sassou Nguesso au prochain sommet de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, prévu le 19 courant à Brazzaville.

Son Excellence Pierre Nkurunziza a, pour sa part, confirmé à l’Envoyé Spécial du Président Nguwesso que le Burundi sera représenté à ce grand rendez-vous et a  demandé que le Président en exercice de la CIRGL mettre à l’agenda de ce sommet le renforcement de la sécurité dans la région, en analysant le cas du Rwanda qui héberge les fauteurs de troubles au Burundi. Ce dernier voudrait que la CIRGL envoie des émissaires au Rwanda analyser la véracité des faits lui reprochés par le Burundi.

L’autre objet de la mission de S.E. Jean-Claude GAKOSSO était de se rendre compte de la situation réelle sur terrain au Burundi. L’Envoyé Spécial de la République du Congo a témoigné avoir traversé le Burundi jusqu’au nord du pays et a constaté que le peuple vit en paix et qu’il vaque normalement à ses  activités. Son Excellence Jean-Claude GAKOSSO insiste « il faut que l’occident laisse les africains gérer leurs Etats, prenne en main leur destinée ». C’est ça le respect de la souveraineté et de la dignité de l’Afrique, a –t-il renchéri et d’ajouter que l’heure de la fin du dictat extérieur a sonné il y a très longtemps.