Le Président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza et son épouse ont déposé samedi les gerbes de fleurs sur la tombe du Président Ndadaye avant la messe de Requiem en sa mémoire, célébrée à la Cathédrale Regina Mundi.

Les cérémonies marquant le 24ème anniversaire de l’assassinat du Président Ndadaye Melchior ont vu la participation de tous les hauts cadres et dignitaires du pays et d’une foule nombreuse au palais du 1er November où reposent les martyrs de la démocratie et à l’église.

Dans son homélie, Monseigneur Evariste Ngoyagoye est parti de l’origine des dissensions entre les Catholiques et les protestants en Allemagne et en a profité pour dire que seul Dieu intervient, de par son principe de réconciliation pour réunifier deux ou plusieurs groupes autour de la commémoration des victimes. Ainsi, disait-il, au Burundi, une étape importante est déjà franchie.

La messe de requiem a été suivie par le dépôt des gerbes de fleurs au palais du 1er Novembre où reposent les martyrs de la démocratie. Après la gerbe de fleurs du couple présidentiel, ont suivi successivement les diplomates, l’épouse de feu Président Ndadaye, la mère du défunt, les familles, et enfin les partis politiques agréés au Burundi.
Les cérémonies ont été clôturées par le discours de l’illustre disparu, Son Excellence Melchior Ndadaye au lendemain de la victoire des premières élections démocratiquement organisées. Un discours riche de contenu et plein de conseils aux Burundais.