Ce lundi, le Président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza était à Rutegama en Province Muramvya, où il a présidé la publication par le Ministère du Développement communal, des résultats de l’évaluation des performances des communes, exercice 2016. En tout, 14 communes du pays ont enregistré des meilleures performances avec une note de plus de 90% . Pour la seconde fois consécutive, la commune Gitega de la province Gitega se classe première, suivie des communes Kiremba, Mugwi, Buraza, Gashikanwa, Gihanga, Itaba, Makebuko, Matongo, Busoni, Bukirasazi, Mabanda, Marangara et Vugizo. La dernière commune est Mukike.

Selon la Ministre du Développement communal Jean d’Arc Kagayo, l’évaluation concerne l’état de la mise en œuvre de la politique de décentralisation depuis que l’Etat a transféré ses compétences  aux communes et se focalise notamment sur  la bonne gouvernance et le développement communautaire.

Son Excellence le Président de la République pour sa part, a félicité les communes qui ont avancé de palier sur le chemin de développement durable et de lutte contre la pauvreté et celles qui ont maintenu les meilleures performances comme la commune Gitega de la province Gitega.  A celles qui restent en arrière, le Chef de l’Etat les encourage à rattraper les autres et appelle le Ministère du Développement communal à rester à leur côté dans la préparation et la mise en œuvre des projets de développement.  Aussi, a insisté Son Excellence Pierre Nkurunziza, la réussite du programme de décentralisation requière la participation de beaucoup d’intervenants dont d’autres ministères.

Pour les années à venir, le Chef de l’Etat recommande aux communes d’innover la stratégie d’utilisation des 500 millions de francs burundais pour plus de résultats. Ainsi, plus de 80% seraient utilisés dans la réalisation des projets générateurs de revenus comme dans la création des petites entreprises de transformation des produits agricoles, chacune selon sa production. D’autres projets sont la protection de l’environnement par la multiplication des pépinières, la multiplication des semences sélectionnées, le développement de l’artisanat, la mise en place des caisses d’épargne et de crédit, etc. La nouvelle loi sur les coopératives, une fois mise en œuvre permettrait la réalisation de tous ces projets a martelé le Président de la République. Selon, Son Excellence Pierre Nkurunziza, les  prochaines évaluations se baseront aussi sur les projets d’initiative, invitant les administrateurs de prendre des  décisions pour le développement de leurs communes respectives, sans attendre les ordres de leurs hiérarchies. Enfin, le Chef de l’Etat a remercié le PNUD qui a financé cette action et pour ses multiples appuis, même pendant les moments difficiles que le Burundi a traversés.