Ce jeudi, Son Excellence le Président de la République Pierre Nkurunziza a reçu en audience le Vice premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères de la Serbie Monsieur Ivica Dačić, venu lui transmettre les salutations de son homologue Serbe Son Excellence Aleksandar Vučić, qui lui fait part de la volonté de son Gouvernement de renouveler et renforcer la coopération bilatérale qui existe entre le Burundi et la Serbie.

S’adressant au Chef de l’Etat, Monsieur Ivica Dačić a rappelé les bons et historiques liens qui unissent la Serbie et le Burundi depuis l’époque de l’Ex Yougoslavie. Il a informé le Président de la République du Burundi sur le rôle majeur joué par le Maréchal TITO, le fondateur de la République Yougoslave dans la lutte pour l’indépendance des pays Africains. Le Burundi et la Serbie entretiennent des relations diplomatiques depuis 1962 à l’époque de l’Ex Yougoslavie et sont tous les deux membres du bloc des Pays Non alignés. Les relations de coopération entre les deux pays étaient focalisées sur des domaines variés comme l’éducation, la défense et la sécurité. Il s’agissait plus concrètement du renforcement des capacités des cadres et de l’octroi des bourses d’étude. Le Vice premier Ministre Serbe a indiqué que son gouvernement était prêt à renforcer ces domaines de coopération notamment en matière commerciale par l’achat des produits d’exportations du Burundi sans passer par les intermédiaires, la formation des cadres dans le domaine de la défense et de la sécurité. Sur le plan diplomatique, le Vice-premier Ministre a informé Son Excellence le Président de la République que la Serbie a toujours été aux côtés des Burundais lors des moments difficiles en votant contre les résolutions hostiles au Burundi. Il a indiqué que son pays apprécie positivement le rôle joué par le Burundi dans la lutte pour la sauvegarde de son indépendance et sa liberté en tant que Nation.

Prenant la parole à son tour, le Président de la République a remercié le Vice Premier ministre Serbe pour sa visite, il lui a informé de la situation générale du pays, un pays en paix et en sécurité comme il a pu lui-même le constater durant son séjour. Il lui a également fait part de la volonté réciproque du Burundi de redynamiser les relations historiques entre le Burundi et la Serbie et a réitéré l’engagement du Burundi au peuple frère de la Serbie.