Mardi 27 Mars 2017, Son Excellence Révérende Denise Nkurunziza, la Première Dame du Burundi a effectué une visite au Centre Islamique où elle a rencontré les femmes musulmanes de la Mairie de Bujumbura. L’objectif était de les mobiliser sur la santé reproductive, l’éducation des enfants et la sagesse. outre, le Président de la Communauté musulmanes, Saidi Kajandi, trois ministres dont Madame le Ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, Dr Josiane Nijimbere, Dr Janvière Ndirahisha, Ministre de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Madame Aimée Laurentine Kanyana, Ministre de la Justice et garde des sceaux ont rehaussé de leur présence cette activité.
Dans ces enseignements à l’intention des femmes appartenant à la communauté musulmane, la Première Dame du pays leur a demandé de reconnaître qu’elles sont importantes en tant que belles créatures de Dieu.  Insistant sur l’éducation des enfants, L’Epouse du Chef de l’Etat a fait savoir qu’un enfant apprend beaucoup de sa mère. Donc, il faut qu’une mère burundaise soit vigilante pour que son enfant n’adopte des comportements ignobles comme l’adultère, la jalousie et des attitudes conflictuelles. Elle a aussi indiqué qu’une femme intelligente peut changer positivement les comportements de son mari.
Parlant des futures élections référendaire et celles de 2020, la Première Dame a beaucoup remercié les femmes qui ont fait leur enrôlement et les a encouragées à se préparer pour élire et se faire élire dans ce processus électoral. Elle les a aussi appelées à respecter la loi du pays et éviter des activités frauduleuses.
Les femmes musulmanes ont apprécié ces enseignements car c’est la première rencontre dans l’histoire du Burundi tenue à l’intention de cette communauté par une Première Dame. En guise de remerciement, elles ont donné à la Première Dame une vache dénommée « Yarukundo La Différence » car elle a fait la différence par rapport aux autres Premières Dames qui l’ont succédées au Burundi.