En visite au Burundi depuis ce mardi, le Ministre Égyptien des Affaires Étrangères Mr. Sameh SHOUKRY a été reçu mercredi par Son Excellence le Président de la République du Burundi Pierre NKURUNZIZA. Les échanges ont porté sur la coopération bilatérale notamment en matière de gestion des eaux du Nil. Il est prévu que le Président de la République  du Burundi prenne la présidence l’Initiative du Bassin du Nil au mois de juin 2018, après le Sommet des Chefs d’Etat qui partagent les eaux du Nil.  Mr. Sameh SHOUKRY a plaidé pour qu’une fois à la tête de cette organisation, le Chef de l’Etat Burundais puisse prendre les devants dans la gestion et le renforcement de la coopération autour des eaux du Nil, la richesse commune.

Le Président de la République du Burundi a salué cette visite, qui , une fois encore vient renforcer la coopération bilatérale entre le Burundi et l’Egypte, qui se manifeste dans plusieurs domaines. Il cité notamment le domaine de la santé par l’envoi des médecins spécialistes  au Burundi et des équipements médiaux sans oublier le matériel de construction des écoles, hôpitaux et autres.   Son Excellence Pierre NKURUNZIZA apprécie particulièrement le soutien de l’Egypte au Burundi dans les grands foras comme aux Nations unies, où la République Arabe d’Egypte défend les intérêts du peuple burundais contre les injustices des pays occidentaux. Le Chef de l’Etat Burundais s’est également réjoui de cette visite qui permet à la délégation égyptienne de savourer la paix et la sécurité qui règnent  au Burundi, contrairement aux informations véhiculées dans les réseaux sociaux par les détracteurs du Burundi.

Concernant la coopération au tour des eaux du fleuve Nil, le Président de la République du Burundi souhaite que l’accord déjà signé soit mis en oeuvre, pour le développement de l’Initiative du Bassin du Nil. Le Chef de l’Etat a également confirmé que le Burundi est prêt à abriter le sommet des Chefs d’Etat de l’Initiative du Bassin du Nil.

Revenant sur la coopération bilatérale, le Président de la République du Burundi a émis le souhait que la République Arabe d’Égypte puisse appuyer dans la formation des militaires et policiers en vue d’accompagner l’action du Burundi de contribuer aux missions de maintien de la paix dans les pays africains. Aussi, le nombre de bourses d’étude octroyées aux étudiants burundais pourrait être revu à la hausse, selon le Président de la République. L’autre appui sollicité par le Burundi concerne le domaine de l’agriculture et la transformation des produits de la récolte. Le Ministre des Affaires Etrangères de la République Arabe d’Egypte a promis d’intercéder pour le Burundi auprès de son homologue Égyptien pour que son pays agisse selon les priorités du Burundi. Le Ministre Égyptien clôturé sa visite au Burundi dans l’après-midi de ce mercredi et a pris l’avion de retour en Egypte.