Ce jeudi à Mageyo, commune Mubimbi de la province Bujumbura, le Président de la République du Burundi a rencontré dans une réunion, les Gouverneurs des provinces et administrateurs communaux. C’était pour évaluer l’etat de la sécurité dans le pays à la veille de la campagne électorale pour le référendum constitutionnel et du développement dans leur circonscription respective.

Les rapports des différentes autorités ont montré que la sécurité est bonne dans toutes les provinces du Burundi. Cependant, il a été aussi noté que des églises irrégulières propageant des messages malveillants peuvent être source d’insécurité. Le Chef de l’Etat a invité les Gouverneurs des provinces et administrateurs communaux d’être vigilants et suivre de près les activités des églises et à renforcer la quadrilogie pour assurer la sécurité.

Concernant la campagne électorale pour le référendum constitutionnel, le Président de la République a recommandé aux autorités administratives de garantir le libre accès à tous ceux qui voudront faire campagne pour le oui ou pour le non,  pourvu qu’ils l’aient demandé. Elles sont donc appelées à sensibiliser la population de leur ressort à écouter les messages de campagne et respecter aussi les fêtes nationale et religieuse prévues pendant la campagne électorale.

Parlant du développement, le Chef de l’Etat a recommandé aux Gouverneurs des provinces et aux administrateurs communaux d’élaborer des plans de développement sur 5 ans et que 80%  des 500 millions alloués  aux communes soient affectés aux projets de  développement.

Les Gouverneurs des provinces et les administrateurs des communes du pays vont également se mettre à l’oeuvre dans la préparation de l’occupation des élèves pendant les grandes vacances prochaines. Les réalisations des élèves  feront ainsi objet de critères d’évaluation des performances des communes et des provinces, a souligné le Chef de l’Etat . Enfin, la redynamisation des travaux communautaires a été identifiée comme étant le moteur de développement dans le pays.