Ce Mardi 19 juin 2018, en commune Matongo de la province de Kayanza, la Première Dame du Burundi Denise Nkurunziza a lancé officiellement la première édition de la semaine dédiée à la santé mère-enfant couplée à la 8ème semaine africaine de vaccination. Cette activité à dimension nationale a a été organisée par le Ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida sous le thème: « Les vaccins ça marche faites votre part ».
Au Burundi, la Semaine Santé Mère Enfant (SSME) est organisée deux fois par an pour offrir un paquet d’interventions à haut impact destiné à améliorer la santé des mères et des enfants.
Selon la Première Dame du pays, il y aura, au cours de cette semaine dédiée à la Santé Mère- Enfant, des interventions traditionnelles de supplémentation en Vitamine A chez les enfants de 6 à 59 mois, du déparasitage à l’albendazole chez les enfants de 1 à 14 ans et chez les femmes enceintes au 2ème et 3ème trimestre de la grossesse dans tout le pays. Il y aura également la deuxième édition du vaccin contre le cancer du col pour les filles âgées de 10 ans ou qui se trouvent en troisième année primaire dans les districts sanitaires de Ngozi et Rumonge. Aussi, les vaccins anti-rougeoleux et anti-rubéoleux pour les enfants de moins de deux ans.

Dans son discours, la Première Dame a exhorté les parents à utiliser la moustiquaire imprégnée d’insecticides pour se protéger contre la malaria.
Son Excellence Denise Nkurunziza a fait appel à tous les concernés de venir bénéficier de ces services qui leur sont offerts et aux parents de bien nourrir leurs enfants par des fruits et légumes pour lutter contre les maladies oculaires.
Elle a salué les efforts du gouvernement dans le domaine de la santé car, « le développement durable dépend d’une population saine, capable de produire ».
L’Epouse du Chef de l’Etat a enfin remercié tous les partenaires du Ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida pour leur louable contribution. Les cérémonies ont été clôturées par l’octroi d’une assistance alimentaire à 700 familles les plus démunies. Chaque famille a bénéficié de 10 kg de la part de la Première Dame.