Le Président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza a réuni, ce mardi,  les gouverneurs de provinces au chef lieu de la Commune Muruta de la Province Kayanza pour s’enquérir de la situation sécuritaire dans le pays.
Après un tour d’horizon province par province, le constat a été que la situation sécuritaire est globalement bonne malgré quelques cas isolés de perturbations observés. Les cas les plus graves étant les incursions d’hommes armés dans les provinces de Cibitoke et Kayanza, frontalières avec le Rwanda. Il a été noté que ce pays a servi de zone de replie pour les malfaiteurs dont certains ont été identifiés comme appartenant à l’armée Rwandaise qui ont tué des hommes, des femmes et des enfants au Burundi. Sur ce point, le Chef de l’État s’est félicité de la diligence avec la quelle les enquêtes ont été menées car les complices Burundais de ces malfaiteurs ont été identifiés, arrêtés et jugés.

Les autres phénomènes à l’origine de l’insécurité identifiés par les gouverneurs sont les feux de brousse,  les accidents de circulation, la fraude surtout celle des minerais, la production des boissons alcooliques prohibées et les associations dont le but social reste floue au vu de leurs actions dans les localités où elles sont implantées. Sur toutes ces sujets de préoccupations le Chef de l’État a prodigué des conseils utiles afin de juguler ces phénomènes. Il a insisté sur la vigilance qui doit caractériser l’administration surtout en ces moments où nous approchons la période électorale. La vigilance doit être à son maximum, elle ne doit souffrir d’aucun relâchement a dit Son Excellence le  Président Pierre Nkurunziza.