Le Président de la République Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a réuni le mercredi à Ngozi, tous les intervenants dans le secteur minier pour une évaluation en matière minière, depuis  l’exploitation jusqu’à la commercialisation. Cette réunion intervient deux mois après les mesures du Conseil National de la Sécurité de suspendre temporairement toutes les activités des coopératives et associations d’extraction artisanale des minerais après avoir constaté que certaines coopératives ne travaillent pas conformément au code minier du Burundi. Dans cette réunion, il a été recommandé que progressivement l’on puisse privilégier l’exploitation industrielle des minerais au détriment de l’exploitation artisanale  vu que cette dernière se fait d’une manière anarchique et désordonnée.

Les participants à la réunion ont aussi remarqué que certains exportateurs de ces richesses du sous-sol burundais ne travaillent pas conformément à la loi, surtout en ce qui est du rapatriement des devises au grenier public, ce qui constitue un manque à gagner surtout au niveau de la BRB et de l’Office Burundais des Recettes.

Le Président de la République Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a tenu à rappeler que l’étape franchie par le Burundi dans le domaine d’exploitation des minerais constitue un combat qui interpelle tout burundais. Il a appelé tous les burundais à travailler en synergie pour combattre toute forme d’exploitation et de commercialisation illégale des minerais. Il a fait savoir que les minerais gisant le sous-sol burundais constituent un trésor divin qui pourrait aider le Burundi à se relever dans son développement