Le Président de la République Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a présidé la réunion de proclamation des résultats de l’étude d’évaluation des performances des communes du Burundi qui s’est  déroulée dans la commune Bukeye de la province de Muramvya, ce mardi . Ces cérémonies avaient également connu la présence du Ministre de l’Intérieur ainsi que celui de la décentralisation, des Gouverneurs de Provinces et des  administrateurs communaux des 119 communes que compte le Burundi.

Les intervenants au cours de cette journée, à savoir le représentant légal de l’Association Burundaise des élus locaux ABELO en sigle et le ministre de la décentralisation sont tous revenus sur le rôle central que joue la commune dans le développement du pays, un rôle primordial car la commune est considérée comme étant une entité de départ et point focal dans le plan de développement national dont vient de se doter le pays. Au niveau des performances, il faut noter que plus de 22 communes ont eu une note supérieure ou égale à 90% et que presque la moitié de celle-ci sont dirigées par des femmes.

Prenant la parole, le Chef de l’Etat a insisté sur la bonne gestion des fonds que le Gouvernement met à la disposition des communes mais aussi sur l’initiation des projets de développement. Pour le Chef de l’Etat, il est incompréhensible que les fonds mis à la disposition des communes par le Gouvernement soient dépensés pour des travaux qui auraient pu être effectués dans le cadre des Travaux de développement communautaires. C’est une forme de gaspillage et de mauvaise gestion a martelé le Président de la République.  « Ces fonds doivent être utilisés dans le cadre des investissements rentables pour permettre à la commune d’atteindre une plus grande autonomie financière  a-t-il insisté.

En clôturant son propos,  Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a félicité les communes qui ont été bien noté et a demandé à celles dont la note n’a pas été bonne de redresser la barre. Il s’est particulièrement félicité du fait que les communes dont la gestion a été confiée aux femmes sont les plus nombreuses parmi celles dont la gouvernance a été jugée exemplaire.
Après ces cérémonies, le Chef de l’Etat a réuni les Gouverneurs de provinces pour une brève rencontre. Après un tour d’horizon sur la situation générale du pays, un bilan positif s’est dégagé. Toutefois, le Président de la République a recommandé le doublement de vigilance surtout dans cette période de fêtes de fin d’année et de période pré-électorale. Au niveau des préoccupations exprimées sur l’état de la sécurité sur la frontière avec le Rwanda, le Chef de l’Etat a été on ne peut plus clair en indiquant que le Gouvernement Rwandais s’adonnait à des actes d’un caractère belliqueux contre le Burundi et que cela ne pouvait en aucun cas continuer impunément. Il a demandé aux Gouverneurs de prendre les mesures qui s’imposent pour que des cas d’insécurité du côté de la frontière soient éradiqués complétement. Il a terminé la réunion en se félicitant du bon état de la situation du pays en général notamment de l’abondance des récoltes dans cette période qui, normalement était une période de disette, tout cela grâce à la pratique de l’irrigation.