Le Président de la République fédérale de Somalie, Son Excellence Mohamed Abdullahi Farmajo a clôturé sa visite officielle de deux jours au Burundi. Il avait atterri à Bujumbura à la mi-journée de ce lundi 18 février 2019, accompagné d’une forte délégation, dont le Ministre de la Défense et le Chef d’État major somaliens.
Au lendemain d’un banquet offert par Son Excellence Pierre Nkurunziza en l’honneur de son homologue somalien et sa délégation, les deux Chefs d’Etat ont échangé à huis clos sur des sujets d’intérêts communs. A l’issue de cet entretien, ils ont animé un point de presse au cours duquel ils ont réaffirmé leur volonté de renforcer la coopération et les fortes relations d’amitié qui lient les peuples burundais et somaliens depuis des décennies; des liens historiques qui ont été matérialisés par la présence des troupes burundaises au sein des missions de maintien de la Paix en Somalie au sein de l’Amisom. A ce sujet, les deux Chefs d’Etat réfutent la décision prise par le Conseil Paix et Sécurité de l’Union africaine en faveur d’un retrait d’une partie des troupes burundaises de l’Amisom. Ils ont plaidé pour la tenue d’un sommet des Pays Contributeurs de troupes afin de parvenir à une situation consensuelle et juste.
Le Président Mohamed Abdulahi Farmajo s’est dit reconnaissant pour le rôle historique joué par les soldats burundais dans le recouvrement de la Paix à Mogadiscio: “Votre sacrifice n’aura pas été vain, il est inscrit dans notre histoire nationale et le peuple somalien vous sera toujours reconnaissant”.

Il a également salué l’esprit panafricain incarné par le leadership du Burundi, toujours prêt à soutenir d’autres pays partenaires africains: ”Aux problèmes africains, nous sommes en mesure d’apporter des solutions africaines”
Le Président de la République du Burundi Son Excellence Pierre Nkurunziza de son côté a affirmé que son pays restera toujours aux côtés du peuple somalien et qu’il est déterminé à renforcer leur coopération multidimensionnelle.