Le 08 mars 2019, le Burundi s’est joint aux autres nations du monde pour célébrer la journée internationale de la femme.  Les cérémonies, se sont déroulées en province Gitega, la capitale politique sous le haut patronage de S.E  Denise Nkurunziza, la Première Dame du Burundi.

Le thème retenu cette année est : « La femme au centre des programmes innovants de protection social ». Participaient à ces cérémonies, les Epouses des dignitaires, les femmes membres du Parlement, les membres du Gouvernement, quelques Ambassadeurs accrédités au Burundi et les représentants du système des Agences des Nations Unies.

Les cérémonies ont commencé par le dépôt à la Banque de la République du Burundi(BRB), d’une somme de septante huit millions sept cent quatre-vingt-trois mille, neuf cent francs burundais (78.783.900BIF) par les femmes leaders, dirigées par la Première Dame du pays. Cette somme consistait à une contribution aux élections de 2020. « Les femmes ont le devoir de contribuer à la consolidation de la paix comme tout citoyen burundais » a martelé la Première Dame ajoutant que la femme doit être au centre de la lutte pour la paix. Nous faisons ce geste pour honorer l’engagement que les femmes de destinée se sont fixées dans un atelier qui s’est tenu en date du 22 Février 2019. », a rencheri Son Excellence Madame Denise Nkurunziza.
Les cérémonies se sont poursuivies au stade de Gitega où la plupart des intervenants ont exprimé leur satisfaction à propos de l’autonomisation de la femme au Burundi.
Pour la Première Dame du pays, cette fête du 8 mars 2019 arrive au moment opportun où la femme Burundaise est impliquée dans tous domaines de la vie du pays. Elle a remercié le Gouvernement du Burundi pour les programmes déjà initiés pour assurer la protection sociale de la population. C’est entre autres la gratuité des soins de santé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans et la sécurité scolaire pour les élèves de l’école primaire.
L’Epouse du Chef de l’Etat a rappelé les femmes au respect au sein de leurs familles et à l’entraide mutuelle. Elle aussi exhorté les employeurs, les chefs d’entreprises et les représentants des associations informelles à penser à la préparation de la retraite de leurs employés en vue d’assurer leur sécurité sociale.
Les cérémonies ont été clôturées par la remise des prix aux femmes et hommes qui ont servi de modèle dans leurs activités quotidiennes. Le Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre, Martin Nivyabandi a eu lui aussi un certificat d’honneur décerné par le Forum des femmes car il est le ministre qui a beaucoupcontribué à la promotion de la femme burundaise.