Parmi les perspectives, le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement a indiqué notamment la multiplication des cultures d’exportation comme le stévia, macadamia, la poursuite de la gestion de la terre cultivable, la sensibilisation des investisseurs à exploiter le domaine de la transformation des produits de la récolte, l’aménagement des marais et la  mobilisation de la population à la protection de l’environnement surtout tous les jeudis.

Ceux qui ont pris la parole ont remercié Son Excellence le Président de la République qui prêche par l’exemple dans l’application de nouvelles techniques dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage . Aussi, les représentants des agriculteurs et éleveurs ont salué le projet de production de l’engrais au Burundi qui va certainement réduire les prix et faciliter l’accès à ce produit. Les éleveurs ont témoigné de l’amélioration des conditions de vie depuis qu’ils ont bénéficié des vaches dans les familles. Actuellement, ils peuvent subvenir à leurs besoins.

Le Chef de l’Etat a félicité le Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement pour toutes les réalisations qui ont permis d’accroître la production. Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a particulièrement apprécié le projet de production de l’engrais chimiques par les Burundais comme pour l’élaboration du Plan National de Développement PND 2018-2027 sans attendre l’expertise étrangère . Il a demandé aux responsables de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement  de servir d’exemple à la population dans ces domaines surtout que beaucoup ont fait l’agronomie, « Vous êtes appelés à mettre en pratique ce que vous avez appris » pour l’intérêt de la communauté, a insisté le Chef de l’Etat.  Aussi, il a encouragé ceux qui transforment les produits de l’agriculture et de l’élevage, les invitant à multiplier ce genre de projets qui permettent la conservation et la commercialisation des produits.  Enfin, le Président de la République a invité les intervenants dans le domaine de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement  à avoir un esprit créatif et innovateur pour développer le secteur et à prendre le PND comme feuille de route dans leurs actions.