Le Chef de l’Etat a réuni ce vendredi, dans une seconde réunion, les Gouverneurs de province et administrateurs communaux, cette fois avec les membres de la commission chargée du projet de reboisement national « Ewe Burundi Urambaye ». C’était dans le but d’évaluer l’état d’avancement du projet 6 mois après son démarrage. Selon le Président de la Commission,  près de 50 millions d’arbres ont été plantés à travers le pays et près de 90% ont déjà poussé.

Le Chef de l’Etat a félicité les ministères de la Défense Nationale et des anciens combattants, celui de Sécurité publique et de la lutte contre les catastrophes ainsi que celui de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage pour les arbres déjà plantés. Le Président de la République s’est dit confiant qu’après les 7 ans que « Ewe Burundi Urambaye » va durer, tout le Burundi sera recouvert d’arbres et ainsi notre pays sera à l’abri des effets des changements climatiques.

Ainsi, le Chef de l’Etat les a invités à protéger les collines, les rivières, des barrages  hydroélectriques, des marais pour concourir à la santé des populations et au développement du pays. Des mesures d’accompagnement sont notamment la transformation des aliments pour les cuire peu de temps et avec peu de moyens. Le Burundi envisage aussi l’utilisation du biogaz pour protéger les arbres plantés. Autre mesure envisagée par le Gouvernement est l’exonération à accorder aux importateurs des matériaux de construction qui vont remplacer le bois. Enfin, la journée de jeudi dédiée à la protection de l’environnement, une fois capitalisée permettra d’augmenter le nombre d’arbres dans le pays.

A la fin de la réunion, le Président de la République a lancé officiellement la 3ème édition du tournoi intercommunal de volley-ball à Gitega, avant d’aller donner le moral, de retour à Bujumbura, aux joueurs de l’équipe nationale à la veille de leur match avec l’équipe gabonaise.