Originaire de la Province de Ngozi au nord du Burundi, le Président Pierre Nkurunziza est né le 19 décembre 1964 et a pris pour épouse Madame Denise Bucumi en 1994. Ils ont cinq enfants dont trois garçons et deux filles. Son père Eustache Ngabisha, élu membre du parlement burundais en 1965, a été tué lors du Génocide de 1972.

En 1994 Pierre Nkurunziza était Professeur Assistant à l’Université du Burundi, quand le pays faisait face une guerre civile suite à l’assassinat du premier Président Démocratiquement élu, Melchior Ndadaye. Après avoir échappé de justesse à un assassinat par des bandes armées, Pierre Nkurunziza prit le chemin du maquis pour rejoindre les combattants de la rébellion du Conseil National pour la Défense de la Démocratie – Force de Défense de la Démocratie (Cndd-Fdd) et ne tardera pas à être promu aux plus hautes responsabilités au sein de ce mouvement, jusqu’à en devenir le Leader charismatique, surnommé Muhuza (médiateur), pour son attachement à la cohésion sociale et à la résolution pacifique des conflits. C’est ainsi qu’il conduisit sa délégation aux négociations de paix, en Afrique du Sud et en Tanzanie avec le Gouvernement de transition du Burundi, un processus qui aboutira à la signature d’un accord global de cessez-le-feu et à un accord de partage de pouvoir en 2003, au Burundi, mettant ainsi fin à une décennie de guerre civile très sanglante.

Rentré du maquis avec des milliers d’ex-rebelles qui furent intégrés dans les corps de défense et de sécurité nouvellement créées, au Burundi, Pierre Nkurunziza devint Ministre d’Etat chargé de la Bonne Gouvernance et fut présenté par le Cndd-Fdd, devenu alors parti politique agréé, comme candidat à la présidentielle de 2005. Il fut élu par un Collège électoral de Parlementaires Président de la République du Burundi.

La politique du nouveau Chef d’Etat est axée sur la reconstruction, la réconciliation, la relance économique et la stabilité politique. Il a été réélu à la tête du pays, cette fois-ci au suffrage universel direct, d’abord aux élections de 2010 et à celles de 2015. Pierre Nkurunziza a initié les travaux communautaires exécutés tous les samedi et a instauré la gratuité de la scolarisation primaire, des soins de santé pour les enfants de moins de cinq ans et de l’accouchement. Sous la Présidence de Pierre Nkurunziza, le Burundi est devenu un acteur très important au niveau international dans les mécanismes de maintien ou d’imposition de la paix, comme en Somalie, en République Centrafricaine, au Soudan, en Côte d’ivoire et ailleurs.

Même si les élections de 2010 et celles de 2015, au Burundi, ont vu renaître des mouvements de contestation électorale, comme en 1993, le Président Pierre Nkurunziza a pris les devants, sillonnant tout le pays dans une campagne de sensibilisation, et a pu rétablir la paix et la stabilité politique.

Pierre Nkurunziza a fait du Sport un instrument de réconciliation et son engagement pour la paix et la cohésion sociale lui a déjà valu des distinctions honorifiques sur les quatre coins de la planète.