Jour : 23 juin 2017

Le Deuxième Vice-Président de la République participe au Sommet sur les réfugiés en Ouganda

Le vendredi, 23 juin 2017, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Joseph Butore, a participé aux travaux du Sommet de la Solidarité pour les réfugiés, tenu à Kampala, en Ouganda.

Dans son allocution, il a remercié le Président de la République ougandaise, Son Excellence Yoweri Kaguta Museveni et le Secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur António Guterres, pour avoir initié et organisé cette importante rencontre qui se situe dans la droite ligne des préoccupations du Gouvernement du Burundi à savoir la sensibilisation des réfugiés à rentrer au bercail.

Il a indiqué qu’en ce moment où se tenait cet important rendez-vous pour exprimer la solidarité avec les réfugiés, toutes les activités de la vie nationale se déroulent dans la quiétude totale. «Contrairement à ce qui est versé dans les réseaux sociaux et l’Internet, le Burundi est un pays où la vie est possible, comme partout ailleurs en Afrique et dans le monde. Il n’y a que les faiseurs d’opinion qui veulent que le pays soit à feu, à tout prix», a-t-ajouté.

S’agissant des rapports tendancieux produits par certaines organisations internationales et faisant alerte d’un probable génocide en préparation, le Deuxième Vice-Président de la République a rassuré l’assemblée qu’il n’y aura pas de génocide au Burundi car des institutions issues des élections démocratiques de 2015 sont en place et fonctionnent conformément à la Constitution Burundaise en vigueur. « Les Burundais, toutes les ethnies confondues, cohabitent pacifiquement sur l’ensemble du territoire national, même dans les quartiers de la ville de Bujumbura, qui étaient plus actifs lors de la période de l’insurrection de 2015», a précisé Son Excellence Dr. Joseph Butore.

Son Excellence Dr. Joseph Butore a rappelé que le Burundi est paisible, mais victime du harcèlement médiatique qu’à découvert le Ministre d’Etat ougandais en charge des réfugiés, Monsieur Musa Ecweru, lors de sa visite au Burundi en date du 14 au 17 septembre 2016 en vue d’apprécier sur place la situation sécuritaire.

Il a invité les autorités des pays hôtes des réfugiés burundais de leur donner régulièrement la vraie information sur la vie des pays d’origine afin qu’à leur tour, ils puissent prendre librement la décision de regagner leur terre natale.

Le Deuxième Vice-Président de la République a lancé, encore une fois, un appel vibrant aux réfugiés, partout où ils se trouvent de regagner leur patrie car la paix et la sécurité règnent sur tout le territoire national.

Au chapitre politique, Son Excellence Dr. Joseph Butore, a confié que le Gouvernement du Burundi poursuit l’analyse du rapport produit par la Commission Nationale de Dialogue Inter-burundais. Il a, en outre, indiqué que le Gouvernement du Burundi salue les efforts et le pas franchi dans le dialogue externe sous la médiation de Son Excellence Monsieur Yoweri Kaguta Museveni, Président de la République Ougandaise, appuyé par le Facilitateur, Son Excellence Benjamin William Mkapa,  ancien Président de la République Unie de Tanzanie. « Nous sommes confiants que les résultats et la complémentarité de ces deux processus, qui en réalité, constituent un seul dialogue permettront la mise en place d’une base politique, solide, rassurante et combien nécessaire pour le bon déroulement des élections de 2020 », a-t-il souligné.

Revenant sur la demande du Président de la République ougandaise,  Son Excellence Yoweri Kaguta Museveni, de faciliter de plus l’équipe de médiation dans le dialogue externe inter-burundais, le Deuxième Vice-Président de la République a réaffirmé la ferme volonté du Gouvernement du Burundi de le faire, mais dans le strict respect de la souveraineté nationale du pays.

Il a, en fin, remercié tous les pays qui ont accueilli les réfugiés, suite aux crises répétitives qui ont endeuillé le Burundi depuis 1961. Il a également remercié les Nations Unies, plus particulièrement le Haut Commissariat pour les Réfugiés, les pays qui financent les activités du Haut Commissariat pour les réfugiés pour accomplir sa noble mission humanitaire.

 

50è anniversaire du Complexe théicole de Teza

Le Premier Vice-Président du Burundi a rehaussé de sa présence les cérémonies de célébration du 50è anniversaire du Complexe Théicole de Teza en Province Muramvya, ce jeudi 22 Juin 2017.
S.E Gaston Sindimwo a eu l’opportunité de visiter les vastes plantations de thé ainsi que l’usine de transformation du thé de Teza. Il a également pu signer le livre d’or de la compagnie.
Pour agrémenter cette cérémonie de cinquantenaire, une compétition Amicale de Volley ball et de Basket ball entre les équipes de Tora et Teza s’est déroulée aux terrains de jeux de Teza. Les gagnants Se sont vu offerts des trophées par S.E Gaston Sindimwo. Des certificats de mérite et plusieurs prix ont également été offerts aux meilleurs théiculteurs ainsi qu’aux meilleurs employés .
Après les discours du gouverneur de Muramvya, du représentant du Ministre de l’agriculture, du Directeur Général de l’Office du Thé du Burundi, Le Premier Vice-President á livré un discours de remerciement à l’intention de l’Office National de Thé du Burundi pour sa performance et pour le fait que l’industrie du thé au Burundi est une source importante de création d’emplois et de revenus. Il a surtout salué le fait que, grâce au dynamisme des dirigeants de l’OTB, le Thé du Burundi est maintenant certifié, ce qui est une fierté et un grand honneur pour la nation, ce qui a permis un accès direct du Thé Burundais aux marchés internationaux. Ainsi, Le thé est devenu désormais, un moteur important de l’économie Burundaise . Le Premier Vice-Président n’a pas manqué de réitérer l’engagement du gouvernement à encourager les initiatives d’expansion et à soutenir les différents projets d’avenir de l’OTB.

Début de la retraite Politique à Kayanza sous le patronage du Premier Vice-Président du Burundi

Ce jeudi 22 juin 2017, S.E le Premier Vice-Président de la République du Burundi a lancé officiellement la retraite organisée par l’Ombudsman Burundais à l’intention des leaders Politiques, des représentants des la société civile et de la communauté religieuse.
Cette cérémonie avait réuni plusieurs personnalités notamment le gouverneur de la Province Kayanza, l’assistant du Ministre de l’intérieur, les Anciens Vice-Présidents, les diplomates, le vice-président du Parlement, le Président de la CVR, les Présidents des partis Politiques agréés au Burundi notamment le CNDD-FDD, l’UPRONA, le Frodebu, le FNL, etc. Les représentants de la société civile, les associations des jeunes et des femmes étaient également représentés.
Sous la modération de Frère Emmanuel Ntakarutimana Ancien Président de la Commission Nationale Indépendante sur les droits de l’homme (CNIDH), la retraite a débuté par le discours du gouverneur de Kayanza qui a acceuilli les invités et á présenté la situation générale de la Province. Durant cette retraite Politique, les participants auront à débattre principalement sur les sujets suivants:
1. Que faire pour guarantir un espace libre pour que les Partis Politiques puissent faire leur travail sans difficultés et comme Il faut
2. La Révision de la constitution.

Dans Son allocution adressée aux personnes présentes, S.E Gaston Sindimwo a remercié, au nom du Président de la République, l’Ombudsman pour les efforts déployés afin de réunir sur une même table les différents acteurs politiques Burundais, ce qui est une bonne stratégie de prévention et de résolution Pacifique des conflits. Ensuite , Son Excellence Gaston Sindimwo a exhorté les participants à user de sagesse, à Se parler sans faux-fuyants pour ultimément arriver à une feuille de route pour des élections de 2020 sereines et sans incidents. Le Premier Vice-Président a souligné que seuls les Burundais adopteront des solutions convenables et durables à leurs problèmes et que c’est le moment de prouver qu’ils en sont capables.

Rappellons que cette retraite Politique est une continuation du café Politique qui avait été organisé par l’Ombudsman et Qui s’était tenu à Kayanza le 20 Mai 2017.