Jour : 6 juillet 2017

Retour du Premier Vice-Président de la République du 29è sommet des chefs d’États de l’Union Africaine

Ce 6 juillet 2017, le Premier Vice-Président de la République, S.E. Gaston Sindimwo est rentré d’Addis Abeba en Ethiopie où Il a représenté le Chef de l’Etat du Burundi au 29ème Sommet de l’Union Africaine.

S’adressant à la presse, le Premier Vice-Président de la République a jugé le bilan de ce Sommet largement positif. Il a indiqué que le budget annuel de l’ Union Africaine a été adopté ainsi que 22 autres décisions importantes. Le Sommet a aussi completé l’équipe de direction en désignant les commissaires qui n’étaient pas encore en place.

Le Sommet a également adopté les reformes institutionnelles de cette organisation notamment son financement. Il a été convenu que chaque pays membre payera 0,2% des taxes de son importation.

Un autre élement important à signaler est que le Sommet a adopté le rapport de la Commission Paix et Securité où le Burundi était cité. Le Premier Vice-Président de la République a pu éclairer l’opinion et même apporter des ammendements nécessaires notamment le respect de la souveraineté de chaque état en ce qui concerne les constitutions.

Le Deuxième Vice-Président de la République ouvre la Conférence Internationale des Ombudsmans et Médiateurs africains sur la Paix

Ce jeudi 6 juin 2017, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Joseph Butore, a procédé à l’ouverture solennelle de la Conférence Internationale des Ombudsmans et Médiateurs africains sur la paix et le rôle des institutions nationales de médiation dans la consolidation de la paix et la prévention des conflits à travers le monde.

Dans son allocution d’ouverture de la Conférence, le Deuxième Vice-Président de la République a facilité l’Ombudsman de la République du Burundi, pour ses nombreuses et pertinentes initiatives déjà réalisées en vue de consolider la paix et prévenir les conflits au pays. Ces réalisations sont entre autres la récente organisation de l’Atelier National sur la Bonne Gouvernance comme stratégie de prévention des conflits en mars 2017, du «Café politique » en mai 2017, et de la retraite des leaders politiques et religieux, des parlementaires, des Organisations de la Société Civile, et des média, le mois dernier.

Son Excellence Dr. Joseph Butore a, en outre, rassuré aux ombudsmans et médiateurs africains que toutes les institutions de la République fonctionnent dans la paix et la tranquillité qui règnent non seulement à Bujumbura, mais également sur tout le territoire national. Il leur a demandé qu’à leur retour dans leurs pays respectifs, ils puissent jouer le rôle de vrais ambassadeurs et fidèles portes paroles du Burundi,  pour dire à qui veut l’entendre, qu’il n’y pas péril en la demeure burundaise.