Jour : 22 septembre 2017

La Chine a un nouvel Ambassadeur au Burundi

Ce vendredi, le Président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza a reçu en audience Li CHANGLIN, le Nouvel Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burundi, venu lui présenter ses lettres de créance.

Ambassadeur Li CHANGLIN a d’abord a félicité le Chef de l’Etat pour « le calme et la paix qui règnent au Burundi ». Les deux personnalités ont salué la coopération excellente entre le Burundi et la Chine, manifestée par la mise en œuvre de beaucoup de projets dans les domaines des infrastructures, de l’énergie, de la santé, de l’éducation, de l’économie, de la sécurité, etc.

Dans le domaine de l’agriculture, la culture du riz chinois est expérimenté au Burundi et a déjà montré ses fruits. Le Représentant de la Chine au Burundi souhaite qu’il y ait un mécanisme efficace de vulgarisation des variétés de cultures et des technologies chinoises. C’est dans ce cadre que les gouverneurs des provinces et administrateurs communaux ont effectué des visites en Chine. Ainsi, l’Ambassadeur Li CHANGLIN s’engage à œuvrer pour le renforcement des liens entre les deux pays, en poursuivant  la mise en œuvre des projets lui laissés par ses prédécesseurs.

Le Chef de l’Etat pour sa part, apprécie les soutiens multiformes de la Chine au Burundi, surtout pendant les moments difficiles que le Burundi a traversés. Aussi, la Chine est toujours aux côtés du Burundi dans les fora internationaux comme dans les organes de décisions des Nations Unies.  Le Chef de l’Etat se dit confiant qu’avec  le Nouvel  Ambassadeur de Chine au Burundi, son pays continuera à aider le Burundi à combattre pour ses intérêts vitaux en cas d’injustice , étant donné qu’il connait le pays car , ayant travaillé au Bureau de l’Ambassade de Chine au Burundi.

Des magistrats primés à la rentrée judiciaire

Ce vendredi, au palais des Congres de Kigobe, le Chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a ouvert officiellement l’année judiciaire 2017-2018. Le thème retenu cette année est : « Accès à la Justice, contribution des juridictions et des services de la Justice».

Tous les discours des autorités de la justice ont convergé sur un sentiment de satisfaction des réalisations de l’année passée. Les services de la justice se sont plus rapprochés de la population et ont permis aux bénéficiaires de ne pas parcourir des longues distances. Aussi, beaucoup de jugements rendus ont été mis en exécution, des avocats de l’Etat ont gagné beaucoup de procès et des sommes importantes d’argent détournées ont été retournés dans les caisses de l’Etat.

Cependant, la Ministre de la justice déplore que certains magistrats agissent en dehors de leur déontologie et ouvrent la brèche aux détracteurs de la justice qui attribuent ces cas à tout le corps. Madame Laurentine Kanyana a également a invité les magistrats à user de la prudence et du professionnalisme dans la mise en exécution des jugements de longue date pour éviter que le cas de Butezi à Ruyigi ne se reproduise pas ailleurs.

Le Chef de l’Etat et Magistrat Suprême Pierre Nkurunziza de son côté,  salue les prestations des cadres et agents du Ministère de la justice et leur demande d’aller de l’avant car la population burundaise a besoin d’une justice impartiale qui les rassure. Ainsi, les meilleurs travailleurs de l’année ont été primés. Chacun a reçu de la part du Chef de l’Etat un certificat d’honneur, une enveloppe et la cote Elite à la fin de l’année 2018, pour inciter les autres à leur emboîter le pas .

Dans l’après -midi  de vendredi, Son Excellence Pierre Nkurunza a visité la foire exposition organisée par le Kenya au terrain tempête en mairie de Bujumbura. Le Chef de l’Etat a été impressionné par une variété de produits kenyans et burundais vendus et a conclu que c’est le fruit de la paix retrouvée et des relations diplomatiques excellentes entre le Burundi et le Kenya.