Mois : février 2018

9 nouveaux Ambassadeurs présentent leurs lettres de créance au Président de la République

 

Ce lundi, 26 février 2018, Son Excellence le Président de la République Pierre NKURUNZIZA a reçu en audience 9 nouveaux ambassadeurs venus lui présenter leurs lettres de créance les accréditant comme ambassadeur représentant leur pays auprès du Gouvernement Burundais. Il s’agit de :

  1. Monsieur Frantisek DLOHPLCEK, Ambassadeur de la république Slovaque avec résidence à Nairobi ;
  2. Madame Joanne LOMAS, Ambassadeur du Royaume de Grande Bretagne avec résidence à Kigali ;
  3. Monsieur Kim EUNG-JOONG, Ambassadeur de la République de Corée avec résidence à Kigali ;
  4. Monsieur Ratalan PARDEDE Ambassadeur de la République d’Indonésie avec résidence à Dar-Es-Salam ;
  5. Monsieur Uriel Norman R.GARIBAY, Ambassadeur de la République des Philippines avec résidence à Nairobi ;
  6. Monsieur Antonio Gaspar Inoncecio PEREIRA, Ambassadeur de la République du Portugal avec résidence à Kinshasa ;
  7. Madame Katarina RANGNITT, Ambassadeur du Royaume de Suède avec résidence à Dar-Es-Salam ;
  8. Monsieur Dragan ZUPANJEVAC Ambassadeur de la République de Serbie avec résidence à Nairobi et
  9. Monsieur Raphael MORAV, Ambassadeur de l’Etat d’Israël avec résidence à Addis-Abeba.

Les nouveaux ambassadeurs ont promis d’œuvrer pour le renforcement des relations diplomatiques entre leurs pays respectifs et le Burundi et d’établir des liens de coopération dans plusieurs domaines comme l’agriculture, la défense, l’industrie, l’énergie, la culture et le sport.

A son tour, le Chef de l’Etat Burundais leur a félicité pour leurs nominations et a indiqué qu’il ne ménagera aucun effort pour les aider dans l’accomplissement de leur mission. A tous les nouveaux Ambassadeurs, le Chef de l’Etat leur  a souhaité plein succès dans leur mission.

19è sommet des chefs d’État de l’EAC: Le premier vice-Président rentre d’Ouganda

Son Excellence le Premier Vice-Président de la République est rentré d’Ouganda où il a représenté le Burundi lors de la 19è session ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté Est Africaine, EAC. Lors de son point de presse à l’aéroport de Bujumbura, Son Excellence a indiqué qu’il est satisfait de son voyage à plusieurs égards car lors de la retraite conjointe des chefs d’Etats de l’EAC sur le financement et le développement des infrastructures et de la santé, plusieurs projets pour le Burundi ont été étudiés notamment en ce qui concerne l’agrandissement de l’aéroport de Bujumbura, la construction d’un chemin de fer reliant la Tanzanie et le Burundi, le développement du commerce sur le lac Tanganyika, la construction d’un centre de nutrition à Bujumbura, etc.
Ensuite, les chefs d’Etat de l’EAC ont manifesté un soutien indéfectible pour le Burundi notamment en approuvant la continuation du facilitateur Mkapa dans le dialogue inter-Burundais d’Arusha, cela malgré la volonté de certains partenaires de vouloir faire croire que la région aurait échoué dans la facilitation. En marge du sommet, Son Excellence Gaston Sindimwo a pu s’entretenir avec plusieurs chefs d’État notamment S.E le Président de la Tanzanie, celui de l’Ouganda et du Kenya sur les relations bilatérales et les intérêts communs dans la communauté Est Africaine.

Rumonge en séance de moralisation animée par le Président de la République

 

La province Rumonge est la 7ème à suivre la séance de moralisation de la société animée par Son Excellence le Président de la République, qui a félicité cette nouvelle province pour ses avancées significatives sur le plan sécuritaire et celui de développement. Le Chef de l’Etat a basé ses enseignements sur ce que c’est le pays, d’où il vient, où il va et le devoir de chacun pour sauvegarder les acquis déjà enregistrés par nos ancêtres. « Les générations actuelles doivent comprendre que le pays tel qu’il est aujourd’hui est le résultat des sacrifices de ceux qui se sont battus pour la dignité du pays, des enfants et des petits-enfants ». Ils ont fait face aux colons qui ont voulu détruire le Burundi en semant des divisions au sein de la société, mais sans succès. Ils ont voulu profiter des ressources du pays mais leur agenda a été voué à l’échec. Le Chef de l’Etat a invité les ressortissants de Rumonge de travailler dur pour le développement du pays.

 

Le Président Burundais reçoit un envoyé spécial du Président Angolais

Monsieur Manuel Domingos  Augusto, Ministre des Relations Extérieures et Envoyé  Spécial du Président Angolais avait apporté au Chef de l’Etat Burundais, un message de son homologue Joâo Lourenço. C’était des meilleurs vœux de nouvel à Son Excellence Pierre Nkurunziza et au Peuple Burundais. L’Angola voudrait en outre le soutien du Burundi à sa candidature au poste de Secrétaire Général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale, C.E.E.A.C., en sigle. Le Burundi et l’Angola voudraient également renforcer leurs liens d’amitié et de coopération qui sont déjà fructueux. C’est dans ce cadre que le Burundi va envoyer très prochainement une délégation en Angola pour rencontrer celle de l’Angola et analyser ensemble quelles sont les nouvelles pistes à explorer dans beaucoup de domaines.

La Miss Burundi 2017, reçue par Son Excellence le Président de la République

 

Mademoiselle Annie Bernice NIKUZE, Miss Burundi 2017 était accompagnée des deux dauphines dans l’audience lui accordée par Son Excellence le Président de la République Pierre Nkurunziza, ce jeudi.  Elles ont présenté leurs projets au Chef de l’Etat, qui sont notamment celui d’aider les jeunes à exploiter leur talent pour le développement du pays. L’autre projet est de former les jeunes sur la santé reproductive mais aussi aider les jeunes qui n’ont pas pu terminer les études d’embrasser les métiers.

Le Chef de l’Etat les a félicitées pour leur élection et les a encouragées à mettre en œuvre leurs projets en s’inspirant de l’expérience de Miss Burundi 2016, qui s’est distinguée par beaucoup de réalisations pour le développement du pays au courant de son mandat, comparée à celles des années antérieures. Son Excellence Pierre Nkurunziza a invité Miss Burundi 2017 et les 2 dauphines à être le porte flambeau des autres jeunes pour les amener à jouer leur rôle pour un avenir meilleur du Burundi. Miss Burundi est aussi appelée à se démarquer dans la société et à s’investir dans l’éducation des filles pour qu’elles puissent sauvegarder leur dignité, quand bien même elles seraient dans une situation d’extrême pauvreté.

Aussi, Son Excellence le Président de la République a promis de les permettre de prendre les devants dans des activités des jeunes en l’occurrence la conférence des jeunes qui sera organisée en mars 2018, et leur donner l’opportunité de faire des présentations pouvant enseigner les autres jeunes à préparer leur avenir.

 

 

Son Excellence Pierre Nkurunziza en séance de moralisation de la société en province Bujumbura

La population de Bujumbura a eu l’honneur d’accueillir Son Excellence le Président de la République venu animer une séance de moralisation à l’endroit des cadres de cette province. Cette séance s’inscrit dans le cadre de la tournée qu’effectue le chef de l’Etat dans les provinces du pays pour les aider à prendre conscience de leur citoyenneté.

Dans une salle archicomble, Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a rappelé l’historique de la naissance du Burundi en tant que Nation, son évolution ainsi que le courage et le sens patriotique dont ont fait preuve nos ancêtres. Il a insisté sur les différentes luttes qu’ils ont menées pour conserver et sauvegarder l’intégrité territoriale de notre chère patrie. ‘’Nous devons prendre conscience que les générations qui nous ont précédées ont accompli le plus dur ont fait des sacrifices suprêmes pour que le Burundi soit ce qu’il est aujourd’hui et nous devons faire notre possible pour que nous léguions à nos enfants et petits-enfants un beau pays, de lait et de miel comme nos ancêtres nous l’avaient laissé ».

Le Président de la République est revenu sur comment les piliers de l’unité des Burundais à savoir les clans, la royauté et la religion ont été compromis par la colonisation et a appelé les participants à plus de responsabilité pour que le Burundi ne retombe dans les périodes sombres du passé.

Après cette séance de moralisation de la société, le Chef de l’Etat a terminé sa descente dans la province de Bujumbura en visitant le site d’extraction des terres rares situées à Kabezi. Il a pu se rendre compte lui-même que l’état d’avancement des travaux est satisfaisant. Le Directeur du site Monsieur Gilbert MIDENDE a informé Son Excellence le Président de la République que la société RAINBOW a déjà procédé à la première exportation des minerais bruts de terres rares.

Le Premier Vice-Président représentera le Burundi lors de la 19è session ordinaire des chefs d’État de l’EAC

Ce mercredi 21 février 2018, Son Excellence le Premier Vice-Président de la République du Burundi a pris l’avion à destination de Kampala en Ouganda où il participera Premièrement à la retraite conjointe des Chefs d’Etat de l’EAC sur le développement et le financement des infrastructures et de la santé qui aura lieu le 22 février 2018.
Ensuite, Le Premier vice-Président prendra part à la 19è session ordinaire des Chefs d’Etat de l’EAC où il aura l’opportunité de présenter la situation du Burundi en général tout en mettant l’accent sur le référendum constitutionnel et le dialogue interBurundais externe.
Il est à noter que le thème du 19è sommet des chefs d’état de l’EAC est centré sur l’amélioration du développement socio-économique en vue d’une profonde intégration de la communauté Est-Africaine.

Son Excellence Pierre Nkurunziza en séance de moralisation à Bubanza

 

Ce mardi 20 février 2018, Son Excellence le Président de la République Pierre Nkurunziza était au chef-lieu de la province Bubanza où il a animé une séance de moralisation de la société, à l’intention des ressortissants de la province et d’autres qui exercent dans cette localité. Bubanza constitue la 5ème province qui bénéficie des enseignements du Chef de l’Etat après des séances destinées aux catégories socio professionnelles différentes.  Ce sont des enseignements qui vont durer deux ans et le Chef de l’Etat en est à une année 2 mois. Les séances de moralisation animées par le Président de la République viennent en complément à celles dispensées par le Ministère de l’Intérieur à travers le programme d’éducation et de formation patriotique et des notions contenues dans la stratégie nationale de sécurité. La particularité consiste dans le fait même que ces séances de moralisation de la société sont animées par le Père de la Nation qui inculque à la population les valeurs intrinsèques du pays, ses piliers qu’il faut défendre et sauvegarder à tout prix comme nos ancêtres l’ont fait dans le passé.

Dans cette séance, le Chef de l’Etat a aidé les burundais à replonger dans leur histoire, puiser des éléments qui les amènent à réfléchir sur ce que le Burundi, ses valeurs fondamentales, ces piliers qu’il faut défendre et sauvegarder à tout prix. « Un burundais a sa propre identité différente de celle des ressortissants des autres pays » a dit le Président de la République, ajoutant que le Burundi tel qu’il est aujourd’hui est le résultat des efforts de nos ancêtres qui l’ont défendu contre les envahisseurs et ont sacrifié leur vie pour la dignité du pays et de leurs progénitures.  Des rois du Burundi jusqu’au feu Président Melchior Ndadaye, chacun à son époque a fait face à ceux qui voulaient détruire les noyaux du pays : leurs croyances religieuses, les clans et la Royauté, a martelé le Président de la République. Les colonisateurs dans leur politique de diviser pour régner ont subdivisé la société dans des ethnies, qui en réalité ne sont  qu’une fabrication pour détruire les clans du Burundi, piliers de la royauté. Le Chef de l’Etat se réjouit que  Dieu aidant, les burundais ont pu remporter toutes les batailles.

Le Président de la République a posé la question aux participants ce qu’ils vont laisser à leurs enfants et petits-enfants, se référant  à nos ancêtres qui nous ont légué un pays de lait et de miel comme ils l’avaient baptisé. Il les a invités à y réfléchir et à s’engager  afin de laisser des éloges derrière eux après leur mort.  Actuellement, a renchéri le Président de la République, des recherches montrent que le pays regorge de beaucoup de minerais, ces matières font couler beaucoup d’encre et de salive de ceux qui veulent les exploiter par tous les moyens et de conclure qu’il appartient donc à tout en chacun d’être vigilant pour que les richesses du pays ne se volatilisent dans l’espace.