Ce mardi 20 février 2018, Son Excellence le Président de la République Pierre Nkurunziza était au chef-lieu de la province Bubanza où il a animé une séance de moralisation de la société, à l’intention des ressortissants de la province et d’autres qui exercent dans cette localité. Bubanza constitue la 5ème province qui bénéficie des enseignements du Chef de l’Etat après des séances destinées aux catégories socio professionnelles différentes.  Ce sont des enseignements qui vont durer deux ans et le Chef de l’Etat en est à une année 2 mois. Les séances de moralisation animées par le Président de la République viennent en complément à celles dispensées par le Ministère de l’Intérieur à travers le programme d’éducation et de formation patriotique et des notions contenues dans la stratégie nationale de sécurité. La particularité consiste dans le fait même que ces séances de moralisation de la société sont animées par le Père de la Nation qui inculque à la population les valeurs intrinsèques du pays, ses piliers qu’il faut défendre et sauvegarder à tout prix comme nos ancêtres l’ont fait dans le passé.

Dans cette séance, le Chef de l’Etat a aidé les burundais à replonger dans leur histoire, puiser des éléments qui les amènent à réfléchir sur ce que le Burundi, ses valeurs fondamentales, ces piliers qu’il faut défendre et sauvegarder à tout prix. « Un burundais a sa propre identité différente de celle des ressortissants des autres pays » a dit le Président de la République, ajoutant que le Burundi tel qu’il est aujourd’hui est le résultat des efforts de nos ancêtres qui l’ont défendu contre les envahisseurs et ont sacrifié leur vie pour la dignité du pays et de leurs progénitures.  Des rois du Burundi jusqu’au feu Président Melchior Ndadaye, chacun à son époque a fait face à ceux qui voulaient détruire les noyaux du pays : leurs croyances religieuses, les clans et la Royauté, a martelé le Président de la République. Les colonisateurs dans leur politique de diviser pour régner ont subdivisé la société dans des ethnies, qui en réalité ne sont  qu’une fabrication pour détruire les clans du Burundi, piliers de la royauté. Le Chef de l’Etat se réjouit que  Dieu aidant, les burundais ont pu remporter toutes les batailles.

Le Président de la République a posé la question aux participants ce qu’ils vont laisser à leurs enfants et petits-enfants, se référant  à nos ancêtres qui nous ont légué un pays de lait et de miel comme ils l’avaient baptisé. Il les a invités à y réfléchir et à s’engager  afin de laisser des éloges derrière eux après leur mort.  Actuellement, a renchéri le Président de la République, des recherches montrent que le pays regorge de beaucoup de minerais, ces matières font couler beaucoup d’encre et de salive de ceux qui veulent les exploiter par tous les moyens et de conclure qu’il appartient donc à tout en chacun d’être vigilant pour que les richesses du pays ne se volatilisent dans l’espace.