Mois : mars 2018

Célébration de la journée Internationale de la Femme en Mairie de Bujumbura

Ce Samedi 31 mars 2018, les femmes de la Mairie de Bujumbura ont célébré la journée Internationale de la Femme au Musée vivant de Bujumbura.

Ces cérémonies ont été rehaussées par le Premier Vice-Président de la République du Burundi, S. E Gaston Sindimwo.

Dans son discours de circonstance, le Premier Vice-Président de la République a appelé les femmes à travailler ensemble pour leur developpement. Il leur a rappelé qu’elles sont capables et qu’elles ne doivent pas se sous-estimer surtout qu’elles sont numériquement imposantes. Il a indiqué que la Burundaise est appelée à participer à la vie politique de son pays, élire et se faire élire. Il en a profité pour sensibiliser les femmes de la Mairie et de tout le pays de participer massivement aux prochaines élections.

Son Excellence Gaston Sindimwo a aussi insisté sur la création des activités génératrices de revenus notamment la mise sur pieds des microfinances, des coopératives pour être actrices de leur développement.

Il a profité de l’occasion de rappeler aux femmes présentes de tenir compte du supplément du Burundi et qu’il est temps si pas tard de recourir aux méthode de planning familial pour qu’elles donnent naissance aux enfants que les familles peuvent entretenir.

Son Excellence Pierre Nkurunziza reçoit le Président de la Configuration Burundi au sein Nations Unies

C’est dans le salon d’honneur du stade Urukundo de Buye, en Province Ngozi que Son Excellence Pierre NKURUNZIZA Président de la République du Burundi a reçu Monsieur Jurg LAUBER, Président de la configuration Burundi au sein de la Commission de Paix et Sécurité des Nations Unies.

Le Président de la République a informé Monsieur Jurg LAUBER que la sécurité règne sur tout le territoire et que la population vaque à ses occupations quotidiennes en toute quiétude. Aussi, a martelé le Président de la république, le chantier de la réconciliation nationale est déjà avancé avec le travail important de la Commission Vérité et Réconciliation, celui de la Commission des Terres et autres Biens ainsi que celui de la Commission de désarmement de la population civile . Cependant, le Chef de l’ Etat déplore l’absence d’accompagnement de la communauté internationale malgré les efforts remarquables fournis par le Gouvernement du Burundi.

Son Excellence Pierre Nkurunziza s’est félicité du retour massif des réfugiés malgré l’attitude du Haut Commissariat pour les Réfugiés qui ne fournit pas assez d’éfforts pour accélerer le mouvement. Ainsi, plus de 200 000 réfugiés sont déjà rentrés par leurs propres moyens et ils ont trouvé leurs biens intacts.
Sur le plan politique, le Chef de l’Etat se dit satisfait de l’etat d’avancement du processus de reforme constitutionnelle. La campagne d’enrôlement s’est bien déroulé avec une participation passive des électeurs, battant ainsi le record  d’inscrits dans un processus électoral au Burundi. Il a indiqué que le processus actuel est le fruit des consultations entre acteurs politiques depuis 2012 et du dialogue interne conduit par la Commission Nationale de Dialogue Inter Burundais. Il a informé son hôte que les prescrits essentiels de l’accord d’Arusha ont été respectés dans leur ensemble. Il a fait remarquer que l’Accord d’Arusha prévoit elle-même une disposition sur l’amendement de la constitution après une période de cinq ans.

Parlant de la situation socio économique, le Président de la République s’est réjouit de la bonne pluviométrie qui a permis d’avoir une bonne récolte. Des reformes sont en cours pour permettre de booster le secteur agricole.
Prenant la parle,  Monsieur Jurg LAUBER a remercié le Chef de l’Etat pour l’accueil et lui a félicité pour les succès enregistrés depuis sa dernière visite. Il lui a fait part des discussions constructives qu’il a eues avec les différents membres du Gouvernement qu’il a rencontré. Il a exprimé son souhait de voir le processus du référendum se dérouler sans incident et dans les règles de l’art, ajoutant qu’il est satisfait du développement du processus en cours et du travail déjà fait par Commission Electorale Nationale Indépendante ainsi que celui de la CVR et a promis de plaider pour un soutient de la Communauté Internationale à cette dernière. Il a souhaité de voir le mandat de celle-ci prolongé.Monsieur Jurg LAUBER a en outre précisé qu’il pris l’initiative de la mise en application du plan d’urgence humanitaire malgré les désaccords entre le Gouvernement Burundais et l’OCHA. Selon lui, certains points du plan comme le secteur de la santé méritent une attention particulière. La Configuration a prévu une enveloppe de 5 millions de dollars pour améliorer l’accueil  des réfugiés qui rentrent. Il a informé le Président de la République de la préparation du plan de développement pour l’horizon 2030 et promis l’appui de la configuration. Des rencontres seront programmées pour approfondir les études sur les besoins du Burundi en matière de développement.
Enfin, le Chef de l Etat a salué la coopération entre la configuration Burundi et le  Gouvernement du Burundi, déplorant que ce n’est pas le cas avec les autres organes des Nations Unies , en démontrent les rapports complaisants qu’ils confectionnent sur le Burundi faisant fi de la réalité du pays. Le Président Pierre NKURUNZIZA a soutenu le souhait exprimé par Monsieur LAUBER de voir la configuration accompagner le processus électoral de 2020.

Un nouveau-né dans le secteur industriel du Burundi, dénommé « TLLINNO S.A »

Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Joseph Butore, a procédé, le 29 mars 2018, au lancement officiel des travaux de Tanganyika Lisma Lighting Innovation «TLLINNO S.A», une entreprise russo-burundaise qui produit des lampes et ampoules électriques.

Les cérémonies ont commencé par une visite guidée de l’atelier de production et le test des nouveaux produits made in Burundi de cette usine, située dans les enceintes de l’Ex-Verrundi, en Mairie de Bujumbura.

Dans son allocution d’ouverture, SE Dr. Joseph Butore, a rappelé que l’ouverture officielle de cette usine est une étape importante dans la concrétisation de l’accord   global   de   coopération économique entre la République du Burundi et la République de Mordovie, en Fédération de Russie, signé à Saransk, en Juin 2017.

Il a souligné que la production de l’usine TLLINNO va contribuer à la croissance   économique du   Burundi en l’épargnant des dépenses en devises pour les importations   des lampes et des tubes électriques. En effet, environ 700.000 $ et 1,035 million $ ont été respectivement dépensés en 2016 et 2017 pour importation de ces produits que TLLINNO va fabriquer sur place.

Le Deuxième Vice-Président de la République a rassuré que le Gouvernement du Burundi ne ménagera aucun effort pour soutenir le secteur industriel, devenu  une des grandes   priorités   du   moment   pour   le   pays. Il a ajouté que  le Gouvernement du Burundi  s’est engagé à promouvoir davantage des conditions propices aux affaires, et à garantir   la   sécurité   physique   et   juridique   de   tous   les investissements qui entrent dans le pays.

TLLINNO S.A est une entreprise russo-burundaise de droit burundais créée en 2017 avec une participation de l’entreprise publique LISMA qui est l’actionnaire principal ainsi que les partenaires burundais privés et publics en l’occurrence la REGIDESO. Cette entreprise va générer des emplois à 350 burundais d’ici 2025.

Les cérémonies de lancement officiel des activités de l’usine TLLINNO ont également vu la présence de trois ministres du Gouvernement Burundi et le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Industrie, des Sciences et des Nouvelles Technologies de la République de Mordovie en Fédération de Russie, Monsieur Aleksandr Sedov qui était à la tête d’une forte délégation en visite au Burundi pour renforcer les relations économiques avec la Russie.

La Première Dame rencontre les femmes musulmanes

Mardi 27 Mars 2017, Son Excellence Révérende Denise Nkurunziza, la Première Dame du Burundi a effectué une visite au Centre Islamique où elle a rencontré les femmes musulmanes de la Mairie de Bujumbura. L’objectif était de les mobiliser sur la santé reproductive, l’éducation des enfants et la sagesse. outre, le Président de la Communauté musulmanes, Saidi Kajandi, trois ministres dont Madame le Ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, Dr Josiane Nijimbere, Dr Janvière Ndirahisha, Ministre de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Madame Aimée Laurentine Kanyana, Ministre de la Justice et garde des sceaux ont rehaussé de leur présence cette activité.
Dans ces enseignements à l’intention des femmes appartenant à la communauté musulmane, la Première Dame du pays leur a demandé de reconnaître qu’elles sont importantes en tant que belles créatures de Dieu.  Insistant sur l’éducation des enfants, L’Epouse du Chef de l’Etat a fait savoir qu’un enfant apprend beaucoup de sa mère. Donc, il faut qu’une mère burundaise soit vigilante pour que son enfant n’adopte des comportements ignobles comme l’adultère, la jalousie et des attitudes conflictuelles. Elle a aussi indiqué qu’une femme intelligente peut changer positivement les comportements de son mari.
Parlant des futures élections référendaire et celles de 2020, la Première Dame a beaucoup remercié les femmes qui ont fait leur enrôlement et les a encouragées à se préparer pour élire et se faire élire dans ce processus électoral. Elle les a aussi appelées à respecter la loi du pays et éviter des activités frauduleuses.
Les femmes musulmanes ont apprécié ces enseignements car c’est la première rencontre dans l’histoire du Burundi tenue à l’intention de cette communauté par une Première Dame. En guise de remerciement, elles ont donné à la Première Dame une vache dénommée « Yarukundo La Différence » car elle a fait la différence par rapport aux autres Premières Dames qui l’ont succédées au Burundi.

La province Mwaro en séance de moralisation de Son excellence Pierre Nkurunziza

Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a passé la matinée de ce mercredi 28/03/2015 avec les natifs de la province Mwaro. Cette rencontre s’est déroulée dans les bâtiments abritant le Lycée de Kibimba, où a-t-il tenu à souligner son père a fait ses études secondaires avant l’indépendancedu Burundi.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de sa tournée à travers tout le pays pour sensibiliser les Burundais à la prise de conscience de ce qu’est être Burundais. Devant un parterre composé des cadres venus des différents secteurs de la vie nationale, natifs de la province Mwaro, Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a exhorté avec insistance les Burundais à se départir des considérations ethno centristes qui ont endeuillé notre pays à plusieurs reprises. “La guérison passe par une prise de conscience de notre citoyenneté en prenant référence à nos ancêtres, qui ont été un exemple de probité morale et patriotique”. Refonder notre tissus social longtemps meurtri par des facteurs exogènes devra constituer le credo de tout burundais . Notre salut demeure dans cette prise de conscience morale qui fera notre renouveau, a conclu le Président de la République.

C’est sous les applaudissements d’un public conquis par cette approche originale du renouveau Burundais que le Chef de l’Etat a quitté la salle où se déroulait la réunion, accompagné par une douce pluie, signe évident de bénédiction céleste dans la tradition Burundaise.