C’est dans la commune Binanyana d que le Chef de l’Etat Son Excellence Pierre Nkurunziza a réuni les responsables de l’administration, de l’armée,de la police et de la justice pour évaluer l’etat de la sécurité dans le pays et son évolution depuis la dernière rencontre juste avant les fêtes de fin de l’année écoulée. C’est le gouverneur de la Province de Cibitoke qui a pris la parole le premier pour la bienvenue au Chef de l’Etat et aux autres autorités qui avaient repondu présents à ce rendez-vous. Il a indiqué que la situation securitaire dans sa province était largement bonne et que la population vaque aux activités de dévéloppement normalement. Il a tout de même déploré les catastrophes naturelles liées au changement climatique qui ont occasionné des degats materiel important dans la commune Rugombo. La solidarité information locale a vite était activé et une réponse adequate apportée.
Après se fut le tour des differents responsables des différentes région de donner leur rapport sur la situation sécuritaire dans leurs zones de responsabilité. De manière génerale la situation sécuritaire est bonne malgré quelques manquements mineurs comme :
_Les catastrophes naturelles qui ont occasionné des pertes matérielles et humaines
_Les accidents de la route qui ont constitué la principale cause de mortalité non naturelle
_La vente des medicaments périmés
_Le Phénomène de suicide qui est relativement nouveau
_Les attentats à la grenade qui ont repris malgré leur empleur qui a fortement diminué
_Le problème de polygame qui crée une insécurité sociale dans certains coins du pays
_Des cas d’indiscipline chez les forces de l’ordre
Prenant la parole le Chef de l’Etat a prodigué quelques conseils pour que ces phénomènes d’insecurité soient erradiqués demainière définitive. Il s’est felicité de l’etat de la sécurité sur nos frontières avec les pays voisins et a souhaité que ces liens de bonne coopération soient renforcées par des rencontres sportives et culturelles entre riverains. Pour le Président Nkurunziza les forces de l’ordre doivent intensifier la lutte contre la deforestation à travers le programme de plantation des arbres « EWE BURUNDI URAMBAYE » ; cela contribuera à la diminution des catastrophe naturelles devenues l’une des principales cause d’insécurité. Il a souhaité que ce programme soit elargi aux secteurs privés moyennant quelques confitionnalités. Pour le cas des accidents de la route le Chef de l’Etat a souhaité voir des politiques innoventes mises en place et surtout des sanctions exemplaires appliquées aux contrevenants notamment de trés fortes amendes. Il a encouragé la police a intensifier la strategie de fouilles-perquisitions pour décourager les posseurs d’armes illégalement. Il a terminé en donnant une note de 96,5% pour le bon travail fait surtout durant les fêtes de fin d’année.