Mois : juin 2018

Le Chef de l’Etat reçoit l’Ambassadeur de l’Afrique du Sud

M. Ephraim Oupa Monareng, Ambassadeur de l’Afrique du Sud au Burundi était venu présenter à Son Excellence Pierre Nkurunziza ses adieux après cinq ans passés au Burundi.  En exprimant sa reconnaissance au Président Pierre Nkurunziza, l’Ambassadeur sud-africain s’est réjoui des bonnes relations existant entre son pays et le Burundi. M. Monareng,  s’est dit très satisfait de la disponibilité et la bonne collaboration du Gouvernement du Burundi, lui ayant permis de travailler dans de bonnes conditions et s’est dit confiant que son successeur recevra le même accueil: “Au cours de ces cinq dernières années, ma famille et moi avons expérimenté l’hospitalité et la fraternité des burundais. “Pas une seule fois nos sollicitations ne sont restées vaines, le Gouvernement du Burundi s’est toujours montré disponible et coopératif. Nous avons accompli de grandes choses ensemble et cela se poursuivra”, a renchéri l’Ambassadeur Sud Africain.

Il a également félicité le Gouvernement du Burundi pour la réussite de l’organisation du Référendum et il en a profité pour présenter à Son Excellence Pierre Nkurunziza, un message de félicitation de son homologue sud-africain Son Excellence Cyril Ramaphosa, à l’occasion de la célébration du 56ème anniversaire de l’Indépendance du Burundi.

Prenant la parole pour féliciter l’Ambassadeur sortant sur le travail accompli au cours de son mandat au Burundi, le Président de la République Pierre Nkurunziza s’est réjoui des relations historiques que le Burundi entretient avec l’Afrique du Sud et a remercié l’Ambassadeur Oupa Monareng pour ses efforts dans le rapprochement et le renforcement de ces relations. Le Président Pierre  Nkurunziza lui a rappelé le rôle historique que l’Afrique du Sud, à travers feu Nelson Mandela et Son Excellence Jacob Zuma, a joué dans le processus de paix au Burundi et il n’a jamais cessé de soutenir le pays: “Le Burundi n’a jamais été seul, il a toujours pu compter sur l’amitié et la coopération multidimensionnelle de l’Afrique du Sud”.

L’Ambassadeur Oupa E. Monareng a déclaré devant la presse qu’il restera à jamais marqué par l’hospitalité du peuple burundais et gardera le souvenir d’un pays beau et attachant.

 

 

 

 

 

 

 

Son Excellence Pierre Nkurunziza reçoit son Ministre du Travail

Le Ministre de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi , M. Félix Mpozeriniga est venu présenter au Chef de l’Etat Son Excellence Pierre Nkurunziza, le Prix Panafricain du meilleur Service Public.

Le Ministre Félix Mpozeriniga a fait savoir que ce prix d’excellence récompense le meilleur projet au niveau du continent africain, dans la catégorie Innovation et Amélioration du Service public. Il a été attribué au Burundi qui avait présenté son projet de Guichets Uniques Provinciaux qui connaît un véritable succès car il participe à l’amélioration de la vie des citoyens.

En effet, grâce à ce projet de proximité administrative, plusieurs démarches ont été facilitées,notamment l’obtention des documents de voyage et autres documents administratifs. Ils ne sont plus délivrés seulement à Bujumbura mais dans tous les centres urbains des provinces du pays.

Le Président de la République Son Excellence Pierre Nkurunziza a vivement félicité et encouragé le Ministère de la Fonction publique, du Travail et de l’emploi et les a exhortés à poursuivre les efforts pour améliorer le quotidien des burundais car désormais ,”le Burundi devient donc un modèle africain par la qualité de son service public”.

La Première Dame sensibilise sur la PTME et la prise en charge pédiatrique

Mardi 26 juin 2018, Son Excellence Denise Bucumi Nkurunziza, Première Dame du Burundi et Représentante de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le Sida (OPDAS) au Burundi a organisé un atelier à l’intention des responsables de l’administration de la région centre-ouest (Muramvya, Bujumbura, Bujumbura Mairie, Bubanza et Cibitoke) du Burundi et les acteurs du système de Santé. Cet atelier a eu lieu dans la salle Ruyange se trouvant au chef-lieu de la province Bujumbura, pour mobiliser ces derniers sur leur implication dans la PTME (Prévention de la Transmission du VIH de la mère à l’enfant) et la prise en charge pédiatrique du VIH.
Dans son discours, la Première Dame a indiqué que ledit atelier est organisé pour susciter la grande implication des participants, surtout ceux des provinces frontalières, dans le programme de la prévention du VIH pour que d’ici en 2030, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur état sérologique, 90% vivant avec le VIH Sida reçoivent un traitement antirétroviral, et 90% des personnes sous traitement présentent une charge virale indétectable.
Pour l’Epouse du Chef de l’Etat, le Burundi a déjà enregistré une avancée significative en matière de PTME, mais des lacunes ne manquent pas et devraient être levées par l’implication de toute la communauté burundaise et surtout les leaders locaux et les acteurs du système de santé pour arriver à zéro infection et zéro discrimination.
Dans ses recommandations, la Première Dame du pays a incité les administratifs et médecins à prêcher par le bon exemple en se faisant dépister volontairement avant de sensibiliser les autres. Elle a aussi incité les participants à témoigner un soutien indéfectible aux personnes vivant avec le VIH.
Les participants à cet atelier qui a duré plus de trois heures ont suivi des présentations dont l’état des lieux de la PTME et de la PEC pédiatrique en province de Bujumbura et au niveau national ainsi que des témoignages des familles qui appliquent la PTME.
Notons que la même activité a eu lieu dans les régions Sud-Ouest, Est-centre et dans le Nord du Burundi.

Le Deuxième Vice-Président de la République clôture le tournoi de l’Espérance, édition 2018

Le Dimanche 24 juin 2018, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Joseph Butore, a procédé à la clôture du Tournoi de l’Espérance 2018, première édition, un tournoi inter-écoles fondamentales du pays, organisé par le Ministère de l’Education, de la Formation Technique et Professionnelle.

Dans le mot de bienvenue, Dr. Janvière Ndirahisha,  Ministre de l’Education, de la Formation Technique et Professionnelle a indiqué que c’est la première fois qu’un tel tournoi soit organisé à l’instar des tournois interscolaires qui étaient organisés avant la crise de 1993.

A son tour, le Deuxième Vice-Président de la République a remercié le ministre en charge de l’éducation pour avoir organisé ce tournoi. Il a indiqué que le football est un sport qui contribue énormément à l’épanouissement de la jeunesse et au développement du pays. Il a interpellé les investisseurs de soutenir de telles initiatives en matière du sport.

Le match de clôture a opposé l’ECOFO Kayanza I et l’ECOFO COMIBU Buyenzi. Le match s’est terminé par un score nul. Il a continué par la séance des tirs au but. L’ECOFO COMIBU Buyenzi a remporté le tournoi avec 5 buts contre 4 de l’ECOFO Kayanza I.

 

 

 

Le Deuxième Vice-Président de la République visite les champs des agriculteurs du sorgho blanc de Mishiha, encadrés par la BRARUDI

Le samedi 23 juin 2018, le Deuxième Vice-Président de la République, Son Excellence Dr. Joseph Butore, a effectué une descente en commune Mishiha, province Cankuzo, en vue de se compte de l’état des lieux du projet de développement de la filière sorgho à travers les agriculteurs regroupés dans des coopératives, encadrées par société la Brasseries et Limonaderies du Burundi, BRARUDI S.A en sigle.

La visite a commencé par les champs d’expérimentation et de multiplication des variétés de sorgho situés à Mwiruzi, puis il a visité les champs des agriculteurs du sorgho blanc, regroupés en 7 coopératives qui bénéficient d’un encadrement technique et financier de la part de la BRARUDI.

Dans allocution après la visite, Son Excellence le Deuxième Vice-Président de la République a indiqué que la visite est effectuée quelques jours la tenue du Salon Industriel, qui a été récemment organisé à l’Hôtel Club du Lac Tanganyika. Il a confié qu’il a été très intéressé par les stands de la BRARUDI avec des produits purement burundais comme la bière « Nyongera » qui est 100% burundais car fabriquée à base du sorgho produit au Burundi.

SE Dr. Butore Joseph a félicité les agriculteurs encadrés par la BRARUDI pour avoir contribué à la mise en application de la recommandation du Gouvernement invitant tous les burundais et investisseurs à mettre un accent particulier sur la transformation des produits agroalimentaires en vue de les valoriser.

Il a précisé que ce projet aide à réduire les dépenses en devises étant donné que le gros des matières premières utilisées par cette brasserie est importé de l’étranger. Il a ajouté que le projet contribue à valoriser les potentialités agricoles et économiques du pays.

Le Deuxième Vice-Président de la République a, en outre, demandé à la BRARUDI de vulgariser cette variété de sorgho blanc dans d’autres provinces du pays en vue de la promotion de la filière sorgho.

Parlant de la contribution du Gouvernement dans ce projet, SE Dr. Joseph Butore a confié que le Gouvernement n’a pas taxé la bière « Nyongera » pour les premières années de production. Le Gouvernement a également subventionné les intrants notamment à travers son programme national de subvention des engrais chimiques.

Le Deuxième Vice-Président de la République a clôturé son allocution a prodiguant des conseils à la population de Mishiha. Il lui a demandé de s’atteler de plus aux travaux de développement, à prôner à la sauvegarde la paix et la sécurité, de continuer à contribuer à la promotion de la filière sorgho. Il a enfin confié à cette population qu’une réponse à leur préoccupation de l’impraticabilité de la route reliant Mishiha à Cankuzo pour acheminer le sorgho récolté vers Gitega, a été trouvée.

Il sied de signaler que la BRARUDI S.A encadre plus de 15.000 agriculteurs réunis au sein de 24 coopératives répartis en 7 provinces. Outre l’accompagnement technique et financier que la BRARUDI offre aux agriculteurs, elle constitue avant tout un marché d’écoulement de plus de 10.000 tonnes de sorgho par an, car de 2009 à 2017, le Projet Sorgho a permis de passer la production de 152 à 10.000 tonnes par an. Dans la plaine de l’Imbo, la variété Gambella est cultivée sur deux saisons (A et B) et représente 20% de la production tandis que  la variété sorgo blanc (Urubere), cultivée à l’Est du pays est cultivée sur une saison (B) et représente 70% de la production.

Toujours dans l’objectif d’assurer l’approvisionnement durable et accroître les revenus des producteurs locaux, et en collaboration avec la Faculté d’Agronomie et de Bio-ingénierie, la BRARUDI S.A apporte son appui dans l’encadrement des agriculteurs et dans l’amélioration des variétés de sorgho en vue d’un meilleur rendement agricole et l’obtention des produits de qualité.

 

Son Excellence Pierre Nkurunziza reçoit en audience l’Ambassadeur des Pays- Bas au Burundi

Ce vendredi 22 juin 2018, à Bujumbura, Son Excellence le Président de la République Burundaise Pierre Nkurunziza a reçu en audience Ambassadeur Harry Verweij, représentant le Royaume des Pays- Bas au Burundi. Ce dernier était venu faire ses adieux au Chef de l’Etat burundais à la fin de son mandat de deux ans passé au Burundi. Ambassadeur Harry Verweij a indiqué que son pays va consolider les ressources destinées au Burundi, tout en soulignant que l’annonce de Son Excellence Pierre Nkurunziza de ne pas se présenter comme candidat aux élections de 2020 ouvre d’autres opportunités au Burundi.

Le Président de la République de son côté, salue la contribution des Pays-Bas dans la formation des nouvelles forces de défense et de sécurité au Burundi en application aux différents accords. « Actuellement, le Burundi est sollicité dans le monde pour envoyer ses troupes dans les missions de maintien de la paix », a renchéri Son Excellence le Président de la République. Le Chef de l’Etat a en outre fait remarquer à l’Ambassadeur sortant des Pays-Bas que le Burundi a fait beaucoup de progrès qui devraient être encouragés par la communauté internationale. Enfin, le Chef de l’Etat a souhaité plein succès à l’Ambassadeur Harry Verweij dans ses futures fonctions.

Lancement du Projet de Développement Local pour l’Emploi

Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République, Dr. Joseph Butore, a procédé, jeudi le 21 juin 2018, au lancement officiel des activités du Projet de Développement Local pour l’Emploi (PDLE), financé par la Banque Mondiale.

Dans son allocution, le Deuxième Vice-Président de la République a indiqué que le projet vise à aider la population burundaise à promouvoir le développement socio-économique du pays, en appuyant  les secteurs publics et privés, pour atténuer les effets sociaux et économiques négatifs de la crise que le pays a vécue par le passé, en particulier l’augmentation du chômage et la détérioration des services de base, ceux-ci posant un risque non négligeable pour la cohésion sociale.

Il a souligné que le projet va commencer avec 57 sous-projets d’infrastructures publiques spécialement ciblées sur les zones vulnérables et, dont la construction va créer des opportunités génératrices de revenus pour les populations locales et les Petites et Moyennes Entreprises du secteur de la construction, avec un financement de 20.8 millions de dollars américains. « Il s’agit de 12 marchés situés dans diverses provinces, 1 village des métiers au quartier industriel de Bujumbura, 20 sous-projets de réhabilitation des routes pour améliorer les infrastructures de transport locales, 6 centres de santé,  13 écoles, 2 centres de jeunes, 1 aire de jeux et 2 centres administratifs», a ajouté SE Dr. Joseph Butore.

Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président a, en outre, indiqué que le projet contribuera au renforcement des collectivités locales en améliorant le processus de décentralisation, tant au niveau du cadre juridique et réglementaire qu’en termes de mise en œuvre et de gestion du processus. « A travers ce projet, les collectivités locales seront à mesure de gérer correctement leurs investissements et recevoir le soutien optimal du Gouvernement Central grâce à un processus de décentralisation bien exécuté et efficace », a précisé le Deuxième Vice-Président de la République.

Par ailleurs, il a confié que pour le Gouvernement, le Projet de Développement Local pour l’Emploi contribuera à l’amélioration du cadre institutionnel de la décentralisation et l’élaboration du plan d’action pour sa mise en œuvre. Bien plus, le projet soutiendra également les institutions publiques et privé engagées dans la promotion et l’encadrement des investissements.

Il a, enfin, indiqué que le Gouvernement du Burundi se réjouit du partenariat entre le Burundi et la Banque Mondiale, en particulier le lancement du projet PDLE qui est dans la logique de la conformité avec les priorités du Gouvernement en matière de lutte contre la pauvreté et de la relance économique.  Il a invité les futures bénéficiaires des actions de ce projet de s’en approprier, en vue de s’assurer de la durabilité de ses acquis.