La Première Dame du Burundi lance officiellement les activités de la Conférence Internationale des Femmes Leaders

La Première Dame du Burundi lance officiellement les activités de la Conférence Internationale des Femmes Leaders

Son Excellence Angeline Ndayishimiye, la Première Dame du Burundi,  a procédé, ce mardi 18 août 2020,  au lancement des activités de la Conférence Internationale des Femmes Leaders, CIFL en sigle, une organisation de droit burundais, avec une portée internationale.

Dans son allocution de circonstance,  la Première Dame du Burundi, a félicité Son Excellence l’Epouse de feu Président Pierre Nkuzunziza et Présidente de la CIFL, Son Excellence Révérende Pasteur Denise Bucumi Nkurunziza, pour cette bonne action qu’elle a initiée et organisée avec succès, au profit de la femme burundaise.

 Son Excellence Angeline Ndayishimiye a rappelé à l’assistance que la présente rencontre est une forme de mise en application des recommandations héritées de feu Son Excellence Pierre Nkurunziza, lorsqu’il a lancé un appel et soutenu que cette Conférence soit bien organisée et dotée d’un Statut juridique. « Chose dite, chose faite car depuis le 26 mars 2020, la CIFL est une organisation reconnue par la loi. Ce qui est plus important aujourd’hui, c’est que nous sommes en train d’atteindre les résultats des objectifs qu’on s’était fixés en 2019, en tant que Femmes Leaders », a-t-elle ajouté.

Elle a confié que la femme est un pilier du pays, ce qui a été prouvé lorsque le pays était en train d’organiser les élections. Elle a saisi cette opportunité pour féliciter vivement les femmes Burundaises, pour la manière dont elles se sont comportées dignement en général au cours des élections, en allant voter massivement et en se faisant élire.

La Première Dame du Burundi a, par la suite, souligné que cette Conférence vise à appuyer le Gouvernement du Burundi, dirigé par le Président de la République, Son Excellence Evariste Ndayishimiye, qui s’est fixé l’objectif de valoriser toute femme, en premier lieu par l’encouragement des filles à l’éducation scolaire, la gratuité des soins de santé pour les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et en couches.

Elle a exhorté toutes les femmes Burundaises à soutenir cette organisation. « Que nous, les femmes Burundaises, soyons conscientes de la puissance dont nous disposons, que nous travaillions et que nous soyons l’étoile brillante pour notre Afrique. Que la femme Burundaises devienne un exemple pour toutes les femmes du monde entier », a conclu la Première Dame du pays.

 

 

shares