Le Chef de l’Etat reçoit en audience quatre diplomates

Sep 9, 2020 Presidence

Dans l’après-midi de mardi 8 Septembre 2020, le Président de la République du Burundi, Son Excellence Evariste Ndayishimiye a reçu, tour à tour, au Palais Présidentiel de Gitega , Madame Véronique Kabongo, la Représentante Résidente du Groupe de la Banque Mondiale, Madame SerapAtaay et Kgomotso JOLOBE, respectivement ambassadeurs de la Turquie et de l’Afrique du Sud au Burundi, ainsi que l’Ambassadeur Basile IKOUEBE, le Représentant Spécial de l’Union Africaine pour la Région des Grands Lacs et Chef du Bureau de Liaison pour le Burundi.

Selon le Porte-parole Adjoint du Président Monsieur Alain Diomède Nzeyimana, les quatre diplomates sont venus d’abord pour exprimer leurs félicitations et leur soutien au Chef de l’État suite au décès inopiné du Président Pierre Nkurunziza.

Au menu des échanges entre le Chef de l’Etat et la Représentante Résidente de la Banque Mondiale figurait les priorités du gouvernement dans cette nouvelle législature. Son Excellence Evariste Ndayishimiye a invité la Banque Mondiale à coopérer avec le gouvernement en vue de développer le secteur socio-économique. « Nous avons déjà dépassé la période des conflits, actuellement nous nous focalisons sur le développement socio-économique », a indiqué le Chef de l’Etat. Sur ce sujet, Véronique Kabongo a réaffirmé que la Banque Mondiale va soutenir des projets phares du gouvernement par un paquet de 600 millions de dollars américains dans les trois années à venir.

Pour les trente minutes d’échange entre le Président de la République et respectivement les ambassadeurs de la Turquie et de l’Afrique du Sud au Burundi, le renforcement des relations de coopération bilatérale a été le principal sujet de leur discussion. 

Le chef de l’Etat a aussi demandé à ces pays amis du Burundi et à l’Union Africaine de faire un plaidoyer en vue de supprimer le Burundi sur l’agenda du Conseil de Sécurité et de lever les sanctions injustement imposées sur le pays. Il a également demandé les pays hôtes des personnes poursuivies par la justice Burundaise de les renvoyer au Burundi pour qu’elles soient traduites en justice.

Le Président de la République a eu aussi l’occasion de remercier les partenaires du Burundi qui ont contribué dans la lutte contre la COVID-19 car la réalité montre que cette pandémie est généralement maîtrisée.