Le Chef de l’Etat anime sa première émission publique

Le Chef de l’Etat anime sa première émission publique

Ce vendredi, 25 septembre 2020, le Chef de l’Etat Son Excellence Evariste Ndayishimiye a animé une émission publique à travers laquelle il a répondu aux différentes questions des journalistes et de la population, par voie téléphonique, des questions relevant de tous les secteurs de la vie du pays. L’émission était diffusée en direct sur toutes les stations radios émettant depuis le Burundi.

Dans son mot introductif, le Numéro Un Burundais a tenu à préciser que l’objectif de cette émission animée 100 jours après sa prise de fonctions de Président de la République est de donner l’opportunité à la population d’exprimer leurs attentes au nouveau gouvernement en place issu des élections.

Le Chef de l’Etat a annoncé que le gouvernement a entamé la campagne de lutte contre la pauvreté et que pour cela les Burundais doivent former une coalition pour le soutenir dans ce combat. Il a lancé un appel aux Burundais en exile de rentrer pour se joindre à leurs compatriotes dans la construction de leur pays. Selon lui, les Burundais vivent une nouvelle étape de leur histoire mais ils devraient tirer une leçon du passé.

Différentes questions et doléances lui ont été adressées notamment en rapport avec les cas d’injustice observés dans le pays, les relations diplomatiques du Burundi avec la communauté internationale, la question de l’annulation du gel des annales pour les fonctionnaires, pour ne citer que cela.

Son Excellence le Président Ndayishimiye a fait savoir que l’Etat responsable et laborieux s’est donné pour mission, entre autres, de lutter contre l’injustice et l’impunité, des crimes qui ont longtemps gangrené la société Burundaise et a rassuré que tous les détracteurs et fauteurs de troubles seront un jour traduits devant la justice où qu’ils soient.

Sur la question des annales des fonctionnaires et pour le cas des employés qui dépassent 8 heures de travail, il a indiqué que ça dépendra des efforts qu’ils auraient fournis pour contribuer aux revenus économiques du pays. Selon lui, tous les travailleurs devraient mettre en avant le souci d’augmenter la production. Il a d’ailleurs lancé un appel à tous les Burundais d’apporter leur contribution pour la protection du pays, la bonne gestion des affaires publiques et de veiller mutuellement au bien-être de leurs compatriotes étant donné qu’ils forment une même famille gérée à la tête par lui-même, le Chef de l’Etat.

Concernant la question en rapport avec l’amélioration des relations du Burundi avec la communauté internationale, surtout l’Union Européenne, le Chef de l’Etat a laissé entendre que le Burundi reste ouvert à la coopération mais seulement à ceux qui le désirent pour une coopération gagnant-gagnant.

Le Numéro Un Burundais s’est également exprimé sur la question relative à la reprise du transport aérien. Son Excellence le Président de la République reconnaît que certes un pas important a été franchi quant au combat contre la COVID-19, il a cependant demandé aux Burundais de patienter encore et surtout de rester vigilants, car « l’ennemi se tient toujours à la porte », a-t-il souligné.

Vous saurez qu’avant de participer à l’émission publique, le Couple Présidentiel est allé se recueillir sur la tombe de feu SE Président Nkurunziza, initiateur du flambeau de la paix, en compagnie des porteurs du flambeau de la paix dans le cadre de la clôture de la 14ème édition du flambeau de la paix.

shares
error: Content is protected !!