Le Chef de l’Etat rencontre les représentants des églises protestantes

Le Chef de l’Etat rencontre les représentants des églises protestantes

Le Chef de l’Etat, Son Excellence Evariste Ndayishimiye a rencontré, le lundi 19 Octobre 2020 à huis clos, les représentants du Conseil National des Églises du Burundi, de l’Union des Églises Chrétiennes  au Burundi, l’Alliance des Églises Évangéliques, la Confédération des Églises Chrétiennes ainsi que l’Eglise Pentecôte du Burundi.

Son Excellence Ndayishimiye a indiqué que l’objectif de cette rencontre, tenue pour la première fois depuis sa prise de fonctions de Président de la République, est d’échanger sur la contribution de ces leaders religieux dans le développement du pays, la promotion du patriotisme et le renforcement de l’unité nationale.

Tout en saluant la bonne collaboration qui existe  entre l’Etat et les églises au Burundi, les participants à cette rencontre ont fait savoir qu’ils apprécient les projets et programmes entreprises par le gouvernement du Burundi pour l’amélioration des conditions de vie de la population notamment dans le domaine de la justice par la mise en place des tribunaux de base, la lutte contre la corruption et le chômage des jeunes,  ainsi que le combat contre la COVID-19. Ils ont cependant exprimé leurs préoccupations quant à la corruption qui gangrène la société Burundaise, le problème de logement, la protection de l’environnement et des routes, pour ne citer que cela.

Son Excellence le Président Ndayishimiye a rappelé à ces responsables religieux qu’ils ont un grand rôle à  jouer pour renforcer l’unité nationale et la cohésion sociale dans le pays en commençant par la gestion pacifique et rationnelle des conflits internes au sein de leurs églises, des conflits qui sont souvent à l’origine de la perturbation de l’ordre et de la tranquillité publiques.

En outre, le Numéro Un Burundais leur a demandé de soutenir l’Etat en dispensant une formation patriotique aux membres de leurs églises afin que tous les Burundais  prennent conscience qu’ils forment une même  famille gérée à la tête par l’Etat et que chacun puisse prendre sa responsabilité pour le bon fonctionnement du pays.

Par ailleurs,  le Chef de l’Etat a appelé ces hommes de l’église à initier des projets de développement et à sensibiliser leurs fidèles à s’atteler aux travaux de développement du pays, sans oublier la lutte contre la discrimination ethnique.

 

 

 

 

 

 

shares