Kirundi || Français

La Première Dame prend part au Sommet Annuel du Burundi-Fondation MERCK 2021

La Première Dame prend part au Sommet Annuel du Burundi-Fondation MERCK 2021

Son Excellence Angeline Ndayishimiye, Première Dame du Burundi, a réhaussé par vidéoconférence, le Sommet Annuel du Burundi – Fondation MERCK 2021. Ce sommet a pour objectif d’évaluer les réalisations et de se fixer les perspectives d’avenir du partenariat de la Fondation MERCK et le Burundi.

Dans son allocution d’ouverture , la Première Dame du Burundi a dit être reconnaissante de l’impact significatif du partenariat avec la Fondation MERCK dans la transformation des soins aux patients en termes de formation spécialisée pour les médecins, de la formation et mentorat pour les partenaires médias afin d’améliorer leur rôle essentiel dans la sensibilisation efficace de la communauté.

Elle a également souligné que la Fondation Merck et la Fondation Bonne Action UMUGIRANEZA ont mis en œuvre des plans communs pour renforcer les capacités de santé, sensibiliser par le biais des partenaires médias et les réseaux sociaux pour autonomiser les filles à travers l’éducation et briser la stigmatisation liée à l’infertilité et autonomiser les femmes infertiles grâce à l’accès à l’information, à l’éducation, au changement de mentalité.

La Première Dame du Burundi a aussi souligné qu’à travers la campagne « Merck Plus Qu’une Mère », un pas très important sera marqué en formant 10 premiers spécialistes en fertilité et en embryologie au Burundi. Cela va permettre l’établissement d’une plate-forme solide pour aider les couples infertiles au Burundi.

En tant qu’Ambassadrice de la Fondation Merck Plus Qu’une Mère, la Première Dame du Burundi a promis de travailler en collaboration avec les ministères pour sensibiliser les communautés des zones rurales afin de mieux comprendre le phénomène d’infertilité.

Elle a d’ailleurs confié que c’est dans ce cadre même que la Fondation Bonne Action UMUGIRANEZA a organisé le 14 avril dernier, à Bujumbura, un atelier de sensibilisation sur la problématique de l’infertilité et les approches de prise en charge, à l’intention des hauts cadres du Gouvernement, des parlementaires et sénateurs, des représentants des confessions religieuses et des hauts gradés de l’armée et de la police.

Son Excellence Angeline Ndayishimiye a invité la population burundaise à cesser de blâmer les femmes pour infertilité car elles sont soumises à des violences physiques et psychologiques, bien que 50% des infertilités soient dues aux hommes. La Première Dame du Burundi a demandé aux Burundais d’encourager les hommes à parler et à discuter ouvertement de leurs problèmes d’infertilité et à savoir que la fertilité est une responsabilité partagée.

Elle a enfin invité tous les partenaires médiatiques et les gagnants des Prix de la Fondation MERCK à poursuivre leur voyage de sensibilisation à travers les médias, les réseaux sociaux qui sont très essentiels pour créer un changement de culture afin de briser la stigmatisation de l’infertilité et sensibiliser sur la prévention de l’infertilité.

shares