Kirundi || Français

La Première Dame demande aux parents de ne pas discriminer les filles face à l’éducation

La Première Dame demande aux parents de ne pas discriminer les filles face à l’éducation

Alors qu’elle procédait à la distribution des kits scolaires aux enfants vulnérables à Mubunga, dans la Commune et Province de Gitega, la Première Dame, Son Excellence Angeline Ndayishimiye a appelé les parents à l’instruction de tous les enfants en âge de scolarité sans discriminer les filles lors de la rentrée scolaire qui a été fixée au 13 septembre 2021.

“Nous voudrions vivement inviter les parents des enfants qui vont bénéficier de ce kit scolaire à les envoyer à l’école et servir d’exemples aux autres. Nous saisissons cette occasion pour lancer un appel vibrant aux parents de faire inscrire massivement leurs enfants à l’école et de briser les stéréotypes qui discriminent les filles face à la scolarisation”, a indiqué la Première Dame. 

Son Excellence Angeline Ndayishimiye a par ailleurs révélé que cette assistance  octroyée dans le cadre de l’OPDAD-Burundi est destinée à 4386 enfants issus des familles démunies dont celles des Batwa et les handicapés, et se poursuivra dans les provinces de Rumonge, Bujumbura, Kayanza, Ngozi,Karusi, Bubanza, Mwaro et la Mairie de Bujumbura.

La Première Dame a enfin remercié l’Organisation des Nations Unies pour l’Education et la Culture, UNESCO, pour son appui à la promotion de la scolarisation des enfants vulnérables dans le monde en générale et au Burundi en particulier.

Dr Bruno Tayim Dzounesse Représentant de l’UNESCO au Burundi a quant à lui salué la mesure prise par le Gouvernement du Burundi en 2005 d’accorder la gratuité de l’enseignement qui a permis la croissance du taux de scolarisation au Burundi. Il de ce fait réitéré le soutien de l’UNESCO au gouvernement du Burundi pour la promotion d’une éducation inclusive et de qualité au Burundi.

shares