Kirundi || Français

Le Port de Bujumbura va bientôt désenclaver le Burundi

Le Port de Bujumbura va bientôt désenclaver le Burundi

Le Président de la République Son Excellence Evariste Ndayishimiye a lancé jeudi les travaux de modernisation du Port de Bujumbura, qui seront exécutés pendant deux ans par l’agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) à un montant de 31 millions de dollars.

Par sa modernisation, le port de Bujumbura permettra de traiter la quantité élevée des biens et réduire les coûts de transport et ainsi contribuer non seulement à la croissance économique du Burundi, mais aussi à celle de la sous région.

Financé par le gouvernement du Japon, le port de Bujumbura va avoir un chantier naval, un terminal à conteneurs, la déviation du canal de Buyenzi et le dragage du bassin portuaire.

Dans son allocution, l’ambassadeur du Japon au Burundi M. Masahiro IMAI a remercié le Président Ndayishimiye pour ses encouragements à contribuer au développement de l’économie burundaise. Il a demandé à ce que la coopération soit accélérée en termes de formation. »La Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (en anglais Tokyo International Conference on African Development – TICAD) qui se tiendra en Tunisie en 2022 sera une belle occasion de renforcer davantage les bonnes relations de coopération entre nos deux pays », a dit Ambassadeur IMAI.

 » Le projet de modernisation du Port de Bujumbura constitue une fierté pour le peuple burundais qui a compris la nécessité de travailler dur pour produire beaucoup car, il va faciliter le transport de la production et le désenclavement du pays par rapport à l’Afrique Australe, l’EAC et l’océan », a dit le Président Ndayishimiye remerciant le gouvernement du Japon toujours aux côtés du Burundi dans son développement socio-économique.

Le Président Ndayishimiye a sollicité l’appui du gouvernement japonais dans les projets déjà initiés de construction des routes, des dons de bus OTRACO, d’adduction d’eau potable au Sud de la Capitale,…etc. Il n’a pas manqué à encourager les autres partenaires dont l’Union européenne, la Banque Mondiale et la BAD qui s’apprêtent à faire des travaux connexes pour améliorer la productivité du Port de Bujumbura.

Dans ce même secteur de transport maritime, un investisseur privé du nom de UWIRAGIYE François entreprend un grand chantier naval à une capacité de plus de 1600 tonnes pour chaque bateau, au bord du lac Tanganyika, dans la localité de Kabezi. Le Président Ndayishimiye est arrivé sur les lieux pour encourager cette belle initiative.

Le Président de la République Son Excellence Evariste Ndayishimiye avait reçu en audience l’ambassadeur du Japon Masahiro IMAI. Leurs échanges ont porté sur la coopération dans les secteurs de transport, de l’éducation et les travaux de réhabilitation du Port de Bujumbura.

shares