Kirundi || Français

Les membres de l’Exécutif burundais en retraite à Gitega depuis ce mercredi, sous la houlette du Chef de l’Etat

Les membres de l’Exécutif burundais en retraite à Gitega depuis ce mercredi, sous la houlette du Chef de l’Etat

Ce mercredi 3 novembre 2021, a débuté au Palais présidentiel de Gitega, la capitale politique du Burundi, une Retraite de deux jours organisée à l’intention des Membres du Gouvernement burundais, sous les auspices du Président de la République, Son Excellence Evariste Ndayishimiye.

Dans un mot liminaire prononcé au début des activités de cette retraite , le Chef de l’Etat SE Evariste Ndayishimiye a indiqué que l’objectif de la retraite est d’évaluer le pas franchi dans la mise en œuvre des aspirations de la population dans différents domaines de la vie nationale.

Son Excellence Evariste Ndayishimiye fait également savoir que cette retraite constitue une occasion pour les membres du Gouvernement Burundais de faire une évaluation des activités réalisées au cours de l’année de 2021, dans divers domaines du pays et ainsi définir les perspectives d’avenir pour pouvoir améliorer la vie des citoyens.

« En tant que membres de l’exécutif burundais, nous allons analyser tous les contours de l’économie nationale, étant donné que c’est le Gouvernement qui est le premier garant de la prospérité du pays », a-t-il indiqué. Le Numéro Un Burundais a également rappelé que c’est le Gouvernement qui est le principal régulateur de tous les domaines et qu’il doit garantir le bien-être de la population dans les secteurs clés et qui sont les principaux piliers du développement comme le transport, l’eau et l’électricité, le tourisme, l’industrie, l’agriculture et l’élevage, les technologies de l’information et de la communication, etc.

Le Président de la République a également laissé entendre que cette retraite permettra aux membres du Gouvernement d’échanger sur le respect du patrimoine national, sur ce dont le peuple a besoin et sur ce qu’il attend de l’Exécutif burundais.

« C’est une forme d’auto-évaluation sur ces derniers mois de l’année qui touche à sa fin. Je ne comprends pas pourquoi le Burundi n’est pas parmi les pays développés, alors qu’il est doté de toutes potentialités pour se relever. Nous avons des minerais, des terres fertiles, le pays se situe géographiquement à une position stratégique, nous avons beaucoup d’intellectuels,etc. Nous devons à cet effet analyser ensemble pourquoi le pays ne se développe pas », a déclaré le Chef de l’Etat.

Avant de conclure, le Président de la République a fait savoir qu’il espère qu’à l’issue de cette retraite de deux jours, les membres de l’Exécutif burundais vont définir des stratégies et remèdes pour répondre aux besoins de la population et ainsi arriver à un développement effectif du Burundi.

shares