Kirundi || Français

Le FIDA salue l’engagement du Chef de l’Etat Burundais dans la promotion du secteur agro-pastoral

Le FIDA salue l’engagement du Chef de l’Etat Burundais dans la promotion du secteur agro-pastoral

Au cours d’une audience accordée ce jeudi à une délégation du Fond International de Développement Agricole(FIDA), la Directrice de la Division Afrique orientale et australe a rendu hommage au Chef de l’Etat SE Evariste Ndayishimiye pour son engagement personnel au développement du secteur agro-pastoral au Burundi.

« Nous avons de la chance de travailler avec un Chef de l’Etat qui a une vision très claire sur la façon d’atteindre ses objectifs car, ce ne sont pas tous les Présidents qui sont engagés dans l’agriculture », a indiqué Madame Sara MBago-Bhunu avant d’ajouter que cet engagement de la Plus Haute Autorité facilite la mission du FIDA dans la planification et la mise en oeuvre des projets agricoles.

Après avoir exprimé sa satisfaction quant à l’état d’avancement du domaine agricole grâce à la mobilisation de toutes les couches de la population, le Président de la République a présenté les programmes et priorités du gouvernement du Burundi en vue de lutter contre la pauvreté et parvenir au développement durable.

« Malgré les impacts du COVID-19, la population est à l’œuvre. A présent on exploite même les zones qui n’étaient pas exploitées. Nous faisons toutefois face au défis lié à la conservation de la production notamment le manque de marchés d’écoulement », a laissé entendre le Numéro Un Burundais qui a ensuite évoqué les stratégies qui sont mises en application pour également développer l’élevage au Burundi.

Son Excellence le Président Ndayishimiye a en outre insisté sur l’impératif pour les partenaires techniques et financiers du Burundi de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement dans le but de bien orienter les interventions et ainsi s’ajuster aux priorités du gouvernement.
« Nous avons enregistré des pertes dans le passé suite à l’absence de coordination. On doit désormais avoir un plan d’action conjoint afin d’atteindre un développement équilibré », a t-il martelé.

Au cours de cet entretien, la délégation du FIDA a saisi cette occasion pour présenter à son tour les projets et programmes de cette institution financière au niveau régional en général et au Burundi en particulier.
Ils ont entre autres parlé du projet PRODER dont l’accord de financement est estimé à 53 Million de Dollars Américains et, qui sera exécuté pendant 7 ans.
Le Programme de Développement de l’Entrepreneuriat Rural, PRODER en sigle, vise en effet à réduire la pauvreté, et à améliorer la nutrition et la sécurité alimentaire des communautés rurales, a-t-on appris.

Le Chef de l’Etat a positivement apprécié cette initiative « qui vient appuyer la mise en application de la politique gouvernementale de développer le secteur entrepreneurial surtout à travers la mobilisation des jeunes. »

shares