Kirundi || Français

Le Couple Présidentiel rehausse la célébration de la Journée Internationale du Travail et des Travailleurs à Muyinga

Le Couple Présidentiel rehausse la célébration de la Journée Internationale du Travail et des Travailleurs à Muyinga

 Le Burundi a célébré ce lundi 02 mai la Journée Mondiale dédiée au Travail et aux Travailleurs. Les cérémonies y relatives, en Province de Muyinga,  ont été rehaussées par le Chef de l’Etat Son Excellence Evariste Ndayishimiye qui était accompagné par la Première Dame du pays, Son Excellence Angeline Ndayishimiye.

Les festivités riches en couleurs pour cette journée célébrée sous le thème « Que toute activité produise un résultat concret qui contribue au bien-être des Burundais », ont été marquées par un long défilé auquel ont pris part 87 groupes de travailleurs représentant différents secteurs de la vie nationale.

Les représentants des employés et des employeurs qui ont tour à tour pris la parole à cette occasion ont entre autres salué les efforts du Président de la République Son Excellence Evariste Ndayishimiye et de son gouvernement à renforcer le dialogue social dans les divers milieux socioprofessionnels du pays.

 Ils ont toutefois soulevé certaines préoccupations liées notamment au non-respect des contrats de travail et des accords issus des dialogues sociaux, les questions en rapport avec la cherté de la vie, la pénurie du carburant, la politique salariale, l’injustice sociale , pour ne citer que cela.

Prononçant le discours de circonstance, le Chef de l’Etat a tenu à répondre à certaines de ces préoccupations. 

En effet, Il a souligné que l’épanouissement et le bien-être des Burundais sont conditionnés par le niveau de production dans le pays. Il a ainsi exhorté ses compatriotes à redoubler d’efforts pour accroître les recettes et ainsi pouvoir jouir de leurs dividendes.

« Les questions en rapport avec la cherté de la vie, la hausse des salaires, les annales, primes et autres indemnités seront résolues par rapport au fruit de votre travail », a indiqué le Numéro Un Burundais.

Le Président de la République estime que ce sont les employés eux-mêmes qui détiennent les solutions aux problèmes qui hantent leurs secteurs de travail. Il les a invités à soumettre ces solutions aux autorités compétentes pour le bon fonctionnement des services dans le but de contribuer au développement du pays.

«  La reconstruction socio-économique du Burundi passera impérativement par ses fils et filles »,  a martelé le Chef de l’Etat après avoir expliqué que tout Burundais travaillant dans le secteur public ou privé fait partie intégrante de l’Etat et qu’il a obligation de résultat.

Réagissant à  la question relative au non-respect des accords résultant des dialogues sociaux, le Chef de l’Etat conseille aux  employés et employeurs de se convenir sur les engagements qui avantagent les deux parties afin d’éviter leur violation par l’une ou l’autre partie.

Concernant les cas d’injustice sociale qui se rapportent dans certains milieux professionnels, Son Excellence le Président Ndayishimiye plaide pour le respect de la loi et demande que  les coupables soient poursuivis et sanctionnés.

Il a clôturé en remerciant les employés et employeurs qui ne ménagent aucun effort pour améliorer la qualité des prestations dans leurs secteurs. Il a saisi cette occasion pour primer ceux qui se sont démarqués surtout les coopératives qui contribuent énormément au développement du pays et les jeunes qui s’investissent admirablement dans des projets de développement.

shares