Kirundi || Français

La Première Dame lance officiellement les activités de la Semaine Santé Mère-Enfant

La Première Dame lance officiellement les activités de la Semaine Santé Mère-Enfant

C’est au chef lieu de la Commune et Province Ruyigi qu’ont déroulé les activités de lancement officiel de la semaine Santé Mère-Enfant de Juillet 2022.

Pour commencer ces activités, la Première Dame S.E Angeline Ndayishimiye en compagnie du Ministre de la santé publique et de la lutte contre le SIDA Dr Sylvie Nzeyimana  et du représentant de l’OMS au Burundi Mr Xavier Crespin, ont donné premièrement aux enfants  de 6 à 59 mois,  la supplémentation en vitamine A pour la prévention de la cécité,  tandis que ceux de 1 à 14 ans et les femmes enceintes (2ème et 3ème trimestre) de la grossesse ont été deparasités à  l’albendazole pour la prévention des verminoses.

L’objectif global de cette semaine Santé Mere-Enfant est de:

-Supplémenter en Vitamine A au moins 95% des 1 660 864 enfants de 6 à 59 mois des 40 districts sanitaires (à l’exception des districts sanitaires des provinces de Bujumbura Mairie, Kirundo et Karusi) ,  

-Déparasiter à l’Albendazole au moins 95% des 4 232 358 enfants de 1 à 14 ans des 40 districts sanitaires ;

-Déparasiter à l’Albendazole au moins 95% des 258 702 femmes enceintes (2ème et 3ème trimestre de grossesse) de 40 districts sanitaires ;

-Sensibiliser la population qui se présente aux sites de distribution sur la prévention de la pandémie de COVID-19 et la continuité des services SRMNIA (Vaccination, CPN, PF, CPON, etc…) dans le contexte de la COVID-19.

Le ministre de la santé publique et de la lutte contre le SIDA Dr  Sylvie Nzeyimana a dans son allocution indiqué que la semaine Santé Mère-Enfant, 1ère édition de 2022, se déroulera dans 40 districts sanitaires dans la période du  6 au 8 Juillet 2022.

Dans son Discours,  la Premiere Dame et Présidente de l’OPDD-Burundi S.E Angeline Ndayishimiye a indiqué que cette semaine Santé Mere-Enfant va contribuer à la réduction de la morbi-mortalité attribuable aux maladies évitables par la vaccination, aux parasitoses intestinales, à la malnutrition et au coronavirus.

Elle a également  demandé aux parents et à tous les intervenants dans le secteur de la santé(agents de la santé communautaire, administration, confessions religieuses,etc..) de tout faire pour que toutes les femmes et enfants concernés par cette Semaine Mère-Enfant soient touchés. Elle a aussi remercié l’OMS qui soutient toujours les initiatives du gouvernement de promouvoir la bonne santé de la population Burundaise.

shares