Kirundi || Français

Le Chef de l’Etat demande aux responsables des services déconcentrés au niveau provincial de satisfaire aux doléances de la population

Le Chef de l’Etat demande aux responsables des services déconcentrés au niveau provincial de satisfaire aux doléances de la population

Au cours d’une réunion à huis-clos qu’il a tenue ce jeudi 14 juillet 2022 à Gitega, à l’intention de la quadrilogie pour évaluer la situation sécuritaire, politique et socio-économique dans toutes les provinces du pays, le Président de la République Son Excellence Evariste Ndayishimiye a demandé aux services déconcentrés au niveau provincial de travail à la satisfaction de la population.

Dans cette réunion où étaient conviés les responsables des services administratifs, judiciaires, politiques et sécuritaires au niveau de toutes les provinces du Burundi, Son Excellence Evariste Ndayishimiye a exhorté la population et d’autres organes provinciaux à obéir aux instructions des gouverneurs de province qui représente le Président de la République au niveau de leurs circonscriptions.

Dans cette réunion, il s’est avéré que même si la paix et la sécurité règne au Burundi, certaines imperfections persistent encore dans divers secteurs où on enregistre encore des cas de mauvaise gouvernance, la corruption, de malversation économique, de la fraude, de l’injustice,…ce qui cause des indignations de la population.
« Pourquoi la population se dit ne pas être satisfaite? Pourquoi la population m’écrit des messages d’indignation pour des questions qui devraient être traitées localement par vous-même? « , déplore-t-il.

Le Numéro Un Burundais a recommandé à ces responsables des services déconcentrés au niveau provincial de travailler en harmonie pour avoir des communications suffisantes sur toutes les situations dans leurs secteurs. Il a appelé les gouverneurs de provinces, en tant que représentants du Président de la République au niveau provincial, à tenir régulièrement des réunions publiques, en collaboration avec les responsables d’autres secteurs, pour donner l’opportunité aux citoyens de présenter leurs doléances.

En marge de cette réunion, le Président Ndayishimiye s’est rendu sur la colline Matongo en commune Ndava de la province Mwaro, dans son champ de millet, une culture récemment introduite au Burundi, pour s’enquérir de son état de maturation avant de procéder à la récolte sur les 3 hectares cultivées.
L’année 2022 ayant été dédiée au développement du secteur agricole au Burundi, le Chef de l’Etat a demandé aux directeurs provinciaux de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage d’étudier les techniques et les pratiques permettant l’introduction de nouvelles cultures adaptées au sol burundais, afin d’augmenter et diversifier la production agricole.

shares