Kirundi || Français

La Banque mondiale s’engage à continuer à soutenir le Burundi pour une croissance économique inclusive

La Banque mondiale s’engage à continuer à soutenir le Burundi pour une croissance économique inclusive

Ce mercredi 28 septembre 2022, le Président de la République Son Excellence Evariste Ndayishimiye a reçu dans son bureau Ntare House, le Directeur des Opérations à la Banque Mondiale Monsieur Albert G.Zeufack qui a réaffirmé, au cours de cette audience, l’engagement de cette banque à travailler sans relâche pour soutenir le Burundi, afin d’atteindre une croissance économique inclusive.

Le Directeur chargé des Opérations à la Banque Mondiale fait savoir que cette banque exprime la nécessité d’accompagner la mise en œuvre de certaines réformes entreprises par le gouvernement Burundais, ainsi que le suivi régulier des projets et programmes soutenus et financés par elle-même, ce qui permettront d’atteindre les objectifs du Plan National de Développement.

M.Albert G.Zeufack révèle que le portefeuille de la Banque Mondiale a augmenté de façon significative ces 3 dernières années (environ 1,1 milliards de dollars), pour pouvoir accélérer l’exécution des projets de développement économique au Burundi. A cet effet, ils ont échangé sur les voies et moyens pour appuyer notamment les domaines d’infrastructures routières, l’agriculture et l’élevage, l’environnement, le transport, l’énergie, l’industrie, les TIC surtout en ce qui est de la digitalisation des services publics,…

Le Président de la République Son Excellence Evariste Ndayishimiye a, de son côté indiqué que le Burundi entame une phase de réforme de tous les secteurs socioéconomiques. Il est grand temps que le Burundi se dote des industries de transformations des ressources naturelles et des produits agricoles qui génèrent les devises. « Nous avons besoin d’un capital de démarrage pour mettre en place des industries de transformation de nos ressources naturelles, étant donné que notre pays regorge de beaucoup de potentialités économiques pour se relèver », a-t-il indiqué.

shares