Auteur : Emelyne Nijimbere

Le Chef de l’Etat appelle l’Eglise Catholique à œuvrer pour l’amélioration de l’économie du pays

Les cérémonies d’ordination diaconale et sacerdotale ainsi que la collation des ministères d’acolytat et de lectorat, ce samedi 04 juillet 2020 en commune Shombo de la province Karusi, ont été rehaussées par le Couple Présidentiel accompagné de certains ministres et membres du parlement natifs de la province Karusi.

Cette activité organisée par l’archidiocèse de Gitega a coïncidé avec la célébration du jubilé de 60 ans de cette dernière. Au total 8 personnes  ont été ordonnées diacres et 14 autres ont été ordonnées prêtres. 13 et 14  jeunes chrétiens ont, quant à eux, respectivement reçu le ministère d’acolytat et de lectorat.

Mgr Simon NTAMWANA, qui a présidé la messe d’ordination, a expliqué aux nouveaux diacres, prêtres, acolytes et lecteurs qu’ils vont désormais non seulement jouer le rôle d’enseignants et de guides spirituels aux fidèles mais qu’ils sont aussi appelés à être leurs serviteurs en les aidant à garder de bonnes relations avec Dieu. « C’est une lourde tâche qu’un homme ne peut pas accomplir seul, mais le Saint Esprit vous aidera » a ajouté l’Archevêque de Gitega.

Il a en outre salué la présence du Chef de l’Etat à ces cérémonies comme natif de la province de Gitega et membre de la communauté de l’archidiocèse de Gitega. Il l’a félicité pour ses nouvelles fonctions de Président de la République et lui a demandé d’être une étoile qui guidera tout Burundais afin qu’il reste dans le droit chemin.

Dans son mot de circonstance, le Président de la République a remercié le Seigneur pour le calme et la sérénité qui règnent dans tout le pays au moment où le Burundi vient d’être secoué par la disparition  de feu Son Excellence Pierre Nkurunziza, un décès survenu quelques jours après la tenue des élections. Son Excellence Evariste Ndayishimiye  a félicité ceux qui ont été ordonnés et surtout l’archidiocèse de Gitega qui vient de bénéficier des serviteurs pour annoncer la parole de Dieu et réparer les cœurs meurtris dans cette localité et dans tout le pays.

Tout en reconnaissant que l’œuvre de l’Eglise catholique contribue au développement du pays notamment par la construction des écoles et des hôpitaux, le Numéro Un Burundais a lancé un appel aux leaders de cette église à œuvrer pour l’amélioration de l’économie nationale « Nous allons exécuter des projets de développement en compagnie de vos fidèles. Nous vous interpellons à bien orienter vos projets vers la redynamisation de l’économie du pays. Vous n’êtes plus des novices en la matière car vous avez prouvé, à maintes reprises, qu’avec la volonté vous pouvez  apporter une grande contribution  au développement du pays » a souligné le Chef de l’Etat.

Enfin, S.E le Président Ndayishimiye a rappelé que le combat contre le COVID19 est toujours de mise, et demande à tout Burundais d’y mettre du sien afin d’éradiquer cette pandémie qui menace l’humanité.

Le Burundi fête ses 58 ans d’indépendance

Le peuple Burundais, partout dans le monde, a célébré, ce mercredi 01 juillet 2020, le 58ème anniversaire de son indépendance sous le thème « Shinga icumu mu mashinga, gaba intahe y’ubugabo ku bugingo »  qui peut être traduit comme « Burundi notre chère patrie, retrouve ta place dans le concert des nations ».

Les cérémonies y relatives, au niveau national, se sont déroulées au Boulevard de l’Indépendance en Mairie de Bujumbura  et ont été rehaussées  par le Couple Présidentiel, le Premier Ministre et son épouse, les Présidents du Parlement Burundais et leurs épouses, le Vice-Président de la République, l’Ombudsman Burundais et son épouse, le nouveau cabinet récemment élu , les hauts gradés de l’armée et de la police, les membres du corps diplomatique et consulaire accrédités au Burundi , pour ne citer que ceux-là.

Parmi les invités de marque en provenance de l’étranger, il sied de signaler la présence du Dr J.Peter Pham, Premier Emissaire des Etats Unis pour le Sahel, envoyé spécialement par Washington afin de prendre part à cet événement.

C’est le Président de la République et Commandant en Chef des Forces de Défense et de Sécurité, Son Excellence Général Major Evariste Ndayishimiye,  qui a ouvert ces cérémonies par le passage en revue des troupes.  S’en est suivi un long défilé riche en couleurs des institutions publiques et privées, différentes associations opérant au Burundi, sans oublier les numéros culturels présentés par le groupe « Abana ba Ntare », les scouts et les guides, les jeunes de l’Eglise Adventiste du 7ème jour, ainsi que les majorettes  qui ont émerveillé le public . La joyeuse parade des militaires et forces de l’ordre accompagnée de quelques  démonstrations de leurs tactiques de combat n’ont pas également manqué au rendez-vous pour agrémenter les festivités.

Prenant la parole, le Chef de l’Etat a  rappelé que le 58ème anniversaire de l’Indépendance du Burundi est célébré au moment où le pays est en deuil suite au décès inopiné de l’Ancien Chef d’Etat et Guide Suprême du Patriotisme feu Son Excellence Pierre NKURUNZIZA. Il a, de ce fait, demandé d’observer une minute de silence en sa mémoire avant de lui rendre un hommage appuyé. Son Excellence Evariste Ndayishimiye est revenu sur l’histoire du Burundi avant son accession à l’indépendance « cette journée nous rappelle les méfaits de la colonisation qui  nous a rien apporté si ce n’est la création des divisions ethniques au sein de notre société. Je me réjouis que nous célébrions le 58ème anniversaire au moment où les Burundais l’ont déjà compris car l’année 2015 nous a appris à vivre sans compter sur l’aide extérieure. Le pays a déjà fait un pas de géant en matière de son autosuffisance » a-t-il  souligné. Le Président de la République a en outre révélé les priorités de son programme axés, entre autres, sur  la prise en charge des retraités, le développement de la jeunesse, la protection de l’environnement, sans oublier la campagne contre le COVID-19 baptisée « ndakira, sinandura kandi sinanduza abandi » qui peut être traduit comme «  je vais guérir, je ne vais pas être contaminé et je ne contaminerai pas les autres. » Il a ainsi annoncé que pour réussir ce pari  le Gouvernement Burundais prévoit de soutenir les entreprises productrices de savon afin que le prix de ce produit et les tarifs pour l’eau soient revus à la baisse.

Le Numéro un Burundais a salué le travail accompli par l’Office Burundais des Recettes qui a pu  recouvrer cette année 40 % des recettes supplémentaires.  Le Président de la République, Son Excellence Evariste Ndayishimiye a exprimé sa reconnaissance à tous les Burundais qui se sont distingués en offrant de meilleurs services au pays et certains d’entre eux ont été décorés. Parmi eux, figurent l’Ambassadeur Pierre Claver Ndayicariye, ancien Président de la CENI et actuel Président de la CVR, l’Ancien  Chef du Protocole  Adjoint de feu Président Nkurunziza, l’Ambassadeur Albert Nasasagare, l’ex-Ministre de l’Energie et Mines, l’Honorable Côme Manirakiza, ainsi que le Lieutenant Kelly Nkurunziza, fils de feu  Pierre  Nkurunziza. Le Chef de l’Etat a par ailleurs exprimé sa gratitude  en primant l’Ancien Président Tanzanien J.Moricho Kikwete pour n’avoir ménagé aucun effort jusqu’à ce que le Burundi recouvre la paix et la stabilité. Il a de surcroît salué la présence de l’envoyé spécial des Etats Unis, « un signe éloquent qui témoigne leur volonté de renouer des relations de coopération avec le Burundi » a-t-il conclu.

Les cérémonies ont été clôturées par la remise des prix aux institutions  et associations qui se sont classées premières soit par un bon défilé ou  par de meilleures présentations. Ainsi, le Forum National des femmes, l’Autorité de l’Aviation Civile, la Société FOMI, le Ministère de l’Hydraulique, Energie et des Mines, l’Association Femme Intwari, les Forces de Défense Nationale et de Sécurité , les majorettes, le groupe « Abana ba Ntare », les guides et les scouts, ainsi que la jeunesse de la communauté adventiste ont été primés.