Auteur : Ladislas Niyiragira

La Première Dame lance officiellement la distribution de lait maternisé aux mères sous PTME

Ce 17 Mai, Son Excellence Rev. Denise Nkurunziza, la Première Dame et la Présidente de l’OPDAS-BURUNDI a procédé par une remise officielle de lait maternisé aux enfants des mères sous la Prévention de la Transmission du VIH de la Mère à l’Enfant (PTME) et une assistance sociale composée de 10 kg de riz par personne, lait et des pagnes à 160 femmes séropositives. Les cérémonies de remise se sont déroulées au centre ISANGE de SWAA-BURUNDI se trouvant au quartier Kigobe, commune Ntahangwa en Mairie de Bujumbura.

“Au nom de l’Organisation des Première Dames d’Afrique contre le VIH/SIDA au Burundi, nous sommes venues ici pour témoigner notre soutien moral et matériel aux associations qui luttent contre le VIH et leurs membres” a, dans son allocution, déclaré la Première Dame, après la distribution de l’aide. Elle a également exhorté les burundais à faire le dépistage volontaire tout en félicitant ceux qui le font régulièrement pour se rendre compte de leur état de santé.

Les femmes qui ont bénéficié l’aide sont celles qui se trouvent dans un réseau de prise en charge solidaire de huit structures associatives et hospitalières à savoir l’ANSS, RBP+, CHUK, CPLS, Nouvelle Espérance, SWAA-BURUNDI, HPRC, CMCB. Ces dernières, représentées par SWAA-BURUNDI ont vivement salué l’aide de l’OPDAS-Burundi aux personnes démunies.

Parmi Ceux qui ont rehaussé de leur présence ces cérémonies, il y avait, entre autre, Dr Josiane Nijimbere, Ministre de la santé et de la lutte contre le Sida et l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burundi, Monsieur Zhuo Ruisheng.

SE Rév. Denise Bucumi appelle les burundais à vivre dans l’unité malgré leurs différnces

En date du 22 Avril 2017, la Première Dame du Burundi, Son Excellence Révérende Denise Nkurunziza a organisé une compétition des chorales à l’intention des femmes provenant des différentes Eglises et différents ministères chrétiens sous le thème : « Unité dans la diversité ». Cette compétition entre 23 chorales a eu lieu en Mairie de Bujumbura, au Palais des Arts pour inciter les Burundais en général, et les chrétiens en particulier de vivre dans l’unité malgré leur diversité.
La chorale Harvest Stars a gagné le prix d’un million francs burundais (1.000.000 BIF) avec un pagne pour chacun des membres de la chorale. La chorale Emmanuel Kigobe en deuxième position a reçu une enveloppe de sept cent mille francs burundais (700.000 BIF) et les pagnes tandis que la troisième chorale, Emmanuel Gikungu a reçu un montant de cinq cent mille francs burundais (500.000 BIF) accompagné d’un pagne pour chacun.

L’Epouse du Chef de l’Etat a indiqué que cette compétition avait comme objectif de mobiliser les Burundais à vivre dans l’unité en commençant par les chrétiens. Elle a ajouté que la diversité peut être constatée dans une même famille où les enfants peuvent naitre avec des différences aussi physiques qu’intellectuelles. Pourtant, cela n’empêche que ces derniers s’aiment les uns les autres. Pour Son Excellence Révérende Denise Nkurunziza, nos diversités liées à nos provinces d’origine, familles et ethnies ne devraient pas être l’objet de division plutôt une richesse et une opportunité de développer notre pays. Elle a ainsi exhorté les femmes burundaises à servir d’exemple en vivant dans l’unité.

Cette compétition a été rehaussée par la présence du Ministre des Droits de la Personnes Humaines, des Affaires Sociales et du Genre, Monsieur Martin Nduwimana et son épouse, le 2è vice-président du Sénat, les Epouses des dignitaires et les pasteurs des différentes églises.

ADOPTION D’UN AUTRE ORPHELIN DANS LA FAMILLE PRESIDENTIELLE

Niyonyishu Chancelline est une fillette d’une année et demi adoptée à partir du 21 Avril 2017 par la famille de Son Excellence Pierre Nkurunziza, le Président de la République du Burundi. Dépourvu de tous les parents, cette enfant a été accueillie au palais présidentiel par la Première Dame du pays, S.E Révérende Denise Nkurunziza.
Ayant deux grandes sœurs qui sont aussi emmennées dans l’orphelinat Bon Samaritain de Buye, ce bébé a été trouvé par Son Excellence Pierre Nkurunziza lors de la distribution d’une aide alimentaire à la population de Buye en province de Ngozi, au cours de cette semaine. Son Excellence Rev.Denise Nkurunziza se félicite de son Epoux car il partage avec elle la vision d’aider les personnes vulnérables. L’Epouse du Chef de l’Etat a aussi indiqué que Muhizi Joël était dans des conditions plus critiques que Chancelline, mais il a grandi favorablement.
Son Excellence Rév. Denise Nkurunziza a également condamné les gens qui utilisent les photos et les noms de la Première Dame sur Facebook pour tromper et voler les gens. « Que tout Burundais sache que moi je ne demande pas d’amitié sur Facebook, je ne peux non plus être invitée comme amie ». Elle a lancé un appel à tout Burundais d’être vigilant face à ces escroqueries.
Rappelons que la famille présidentielle adopte beaucoup d’orphelins venant de plusieurs provinces et toute ethnie confondue.

LA PREMIERE DAME A SOUHAITE LA JOYEUSE PAQUE AUX MALADES DE L’HOPITAL BUYE

A l’hôpital de BUYE qui se trouve en province de Ngozi, les malades ont célébré la pâque sous l’aide de son Excellence Denise Nkurunziza, la Première Dame du Burundi, à travers sa Fondation dénommée « Fondation Buntu ». Près de 110 patients ont bénéficié le déjeuner accompagné des boissons comme Fanta et du lait dans la première journée après pâque. Cet acte de charité s’est inscrit dans la mission de la Fondation Buntu de redonner l’espoir aux personnes démunies et vulnérables.
Dans cet hôpital qui date de 1936, l’Epouse du Chef de l’Etat a visité tous les services dont la Pédiatrie, la Médecine Interne, la Maternité, la Malnutrition et la Chirurgie. La Première Dame du Pays a indiqué qu’elle a voulu partager la joie de la pâque avec ces personnes qui sont en difficulté pour leur témoigner un soutien moral et matériel. « Je leur partage ce que j’avais pris le jour de la Pâque », a ajouté Son Excellence Révérende Denise Nkurunziza.
Dr. Ngendakumana Jean Claude, Le directeur de l’hôpital Buye a ardemment remercié la Première Dame pour son caractère philanthropique.
Cette sorte de visite a été aussi effectuée dans plusieurs hôpitaux pour célébrer les jours de Noël et du Nouvel an.

Pour lutter contre le SIDA, la Première Dame rencontre les Femmes Leaders

Ce samedi, 08 Avril 2017, Son Excellence Révérende Denise Nkurunziza, la Première Dame du Burundi a organisé un atelier pour les femmes leaders dans le cadre de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le Sida (OPDAS-BURUNDI), pour les mobiliser sur le leadership, la sagesse, la santé de la reproduction, le dépistage du VIH et la Prévention de la Transmission du VIH de la Mère à L’Enfant (PTME). Cet atelier a eu lieu en Mairie de Bujumbura dans la salle de l’hôtel Royal Palace. Les participantes dans cet atelier étaient les Epouses dignitaires, les membres du parlement et du sénat, la représentante du Forum des femmes et les femmes hauts cadres et cadres dans les différentes institutions du pays.

Dans cette rencontre, L’Epouse du Chef de l’Etat a appelé les femmes leaders à apporter leur contribution pour éradiquer le VIH-Sida, les fistules obstétricales et le cancer du col au Burundi. Elle les a également encouragées à faire le dépistage volontaire pour connaître leur état de santé : « il faut aussi sensibiliser vos frères et sœurs a faire ce dépistage » a ajouté Son Excellence Denise Nkurunziza.

Une autre recommandation était centrée sur la lutte contre le mariage précoce qui est la cause principale de la fistule obstétricale. « Vous devez parler à vos enfants du danger des rapports sexuels avant le mariage ». Elle a aussi appelé les femmes leaders à faire la sensibilisation pour limiter les naissances.

Concernant la vie sociale, la Première Dame leur a présenté le comportement d’une femme sage : elle traite bien son mari, veille à l’Education des enfants en répartissant des tâches aux membres de la famille et elle est toujours propre, etc. La Première Dame a indiqué que toute femme a besoin de la sagesse pour bien gérer la famille. « Quand la famille est stable, le pays devient aussi stable » a déclaré Son Excellence Denise Nkurunziza.
Rappelons que l’OPDAS rassemble 40 Premières Dames d’Afrique pour lutter contre le Sida.

L’AGENDA POUR LA DEUXIEME JOURNEE D’UNE VISITE DE LA PREMIERE DAME EN PROVINCE DE BUJUMBURA

Samedi, 25 mars 2017, Son Excellence Denise Nkurunziza, la Première Dame du Burundi et la Représentante de la Fondation Buntu a fait une visite aux malades hospitalisés dans l’Hôpital Rushubi en Province de Bujumbura. Pendant cette visite, l’Epouse du Chef de l’Etat a distribué dans le cadre de la Fondation Buntu, une assistance sociale composée de 60 cartons de lait et sept chaises roulantes aux malades. Cette aide était accordée aux malades en général et aux personnes vivant avec le VIH, en particulier, pour leur redonner l’Espoir. Cette visite a été effectuée dans tous les services de cet hôpital, c’est-à-dire la Pédiatrie, la Maternité et la Médecine interne.
Docteur Nijimbere Claude a fortement remercié la Première Dame du pays et a demandé un soutien pour deux cas de maladies qui demandent une grande expertise à l’étranger.
Après cette visite, Son Excellence Révérende Denise Nkurunziza est allée s’associer aux chrétiens de la province de Bujumbura dans une prière organisée pour les natifs de cette province. Dans cette prière, la Première Dame du Burundi a exhorté les gens de demeurer dans l’intégrité comme la Sainte Bible l’indique dans le livre des Proverbes 11 :3 : « l’intégrité des hommes droits les dirige, mais les détours des perfides causent leur ruine ».
Pour la Première Dame du pays, l’intégrité et la patience bâtissent le pays tandis que la traîtrise le détruit. Elle a encouragé les gens de s’éloigner du mal dans tout ce qu’ils font. « Une personne intègre ne fait jamais le vagabondage sexuel et n’est pas ingrate car elle pense à l’intérêt des autres » : a déclaré la Première Dame.
Parmi les participants dans cette prière, il y avait aussi les membres du parlement et du Sénat, les officiers militaires et policiers natifs de cette province ainsi que les administratifs locaux.
Rappelons que ces deux activités s’inscrit dans la visite que la Première Dame du pays a effectué dans la Province de Bujumbura depuis, le 24 Mars 2017.
En guise de remerciement, les natifs de la province de Bujumbura ont donné des cadeaux à la Première Dame.

LA PREMIERE DAME DU BURUNDI A RENCONTRE LES FEMMES LEADERS ET LES JEUNES DE LA PROVINCE DE BUJUMBURA

Vendredi, 24 Mars 2017, Son Excellence Révérende Denise Nkurunziza, la Première Dame du Burundi a organisé des ateliers pour les femmes leaders et les jeunes au chef-lieu de la province de Bujumbura, en commune Isare. C’était dans le cadre de mobilisation des femmes et jeunes sur la sagesse, la lutte contre les fistules obstétricales et le VIH/Sida, la santé reproductive et la cohésion sociale. L’atelier qui a réuni près de 545 femmes leaders parmi lesquelles ont participé les députés, les sénatrices, les cadres de l’administration a eu lieu dans l’avant midi avant que celui des jeunes ne commence dans l’après-midi.
L’Epouse du Chef de l’Etat a organisé l’atelier aux femmes leaders pour les exhorter à être de bons exemples dans la famille et dans les postes que le pays les a confiés. Partant des Proverbes 14 :1, 3, la Première Dame a indiqué que toute femme a besoin de la sagesse pour bien gérer la famille. « Quand la famille est calme, le pays devient stable à son tour » : a déclaré Son Excellence Denise Nkurunziza.
La Première Dame les a aussi exhortées d’éviter l’hypocrisie, les mensonges, les jalousies, l’injustice, les divisions de toutes sortes ainsi que le vagabondage sexuel qui est automatiquement la cause de l’accroissement de la population et la propagation du VIH/Sida. Elle les a enfin encouragées d’adhérer aux comités mixtes de sécurité.
Pour les jeunes, la Première Dame les a incités d’orienter leur vie dans une vision. Elle les a également exhortés de protéger sérieusement leur virginité.
« Votre avenir est à préparer à partir d’aujourd’hui, ayez respect aux parents en premier lieu, et les autorités en deuxième lieu » : a stipulé Son Excellence Denise Nkurunziza.
Rappelons que la province de Bujumbura est la douzième province visitée par l’Epouse du chef de l’Etat depuis 2016. Ces atéliers avaient déjà été organisés respectivement dans les provinces de Cankuzo, Makamba, Rutana, Gitega, Kirundo, Rumonge, Cibitoke, Muyinga, Ruyigi, Karusi et Bururi.

La Chine octroie un don à l’orphelinat le Bon Samaritain de Buye

[et_pb_section fb_built=”1″ admin_label=”section”][et_pb_row admin_label=”row”][et_pb_column type=”4_4″ parallax=”off” parallax_method=”on”][et_pb_text admin_label=”Text”]

Ce vendredi 17 Mars, l’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burundi, Zhuo Ruisheng, a octroyé un don à l’orphelinat “Le Bon Samaritain” de Buye à Ngozi, un projet de la Première Dame du Burundi, S.E. Révérende Denise Bucumi Nkurunziza. La remise officielle de cette assistance composée de cent (100) lits de bébé avec matelas et couvertures, trois téléviseurs, cinq ordinateurs de bureau, trois réfrigérateurs et trois congélateurs.

En tant que pays ami et frère, la Chine s’engage toujours à aider le Burundi pour le renforcement de sa capacité d’auto-développement sur les plans économiques et social au bénéfice du peuple burundais. Nous avons octroyé cinq cent tonnes de riz à la population burundaise qui est dans le besoin. Les Chinois disent souvent : les difficultés ne sont que passagères tandis que l’avenir sera radieux. Je suis convaincu que le peuple burundais, avec ses propres efforts inlassables et avec la fraternité et l’entraide internationales, pourra certainement vaincre les difficultés du moment” a déclaré Amb. Zhuo Ruisheng.

Rév. Denise Nkurunziza a remercié la Chine pour ses multiples soutiens au Peuple burundais. “Cette assistance est un bon signe qui montre que les relations sino-burundaises sont au beau fixe”, a-t-elle confié.

Rappelons que l’orphelinat “le Bon Samaritain” a été construit par S.E. la Première Dame du Burundi et a été inauguré en date du 5 novembre 2016.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

La journée de la femme célébrée à Ruyigi

Protection de l’environnement : clé de la sécurité alimentaire et autonomisation de la femme“. Tél était le thème national de la journée des femmes, célébrée ce 8 mars 2017. Les cérémonies se sont déroulées en province de Ruyigi sous le haut patronage de S.E Révérende Denise Nkurunziza, la Première Dame du Burundi.

Comme cette journée a été créée suite aux revendications des droits de la femme, ceux qui ont pris la parole ont apprécié l’étape déjà franchie dans l’autonomisation de la femme au Burundi. Madame la Représentante Résidente de UNFPA, Madame Suzanne Ngo Mandong a beaucoup salué les efforts du gouvernement dans la protection de la femme : “Sur le plan légal en effet, on peut noter clairement que la Constitution du Burundi est une constitution reconnue comme étant progressiste en termes de consécration de l’égalité des droits entre tous les citoyens burundais, en l’occurrence les droits des femmes et ceux des jeunes filles“.

Dans son discours, la Première Dame du pays a fait savoir que la journée du 8 mars devrait être une autoévaluation pour toute femme Burundaise. Elle a également prodigué des conseils aux femmes : “Vous ne pouvez pas protéger l’environnement dans un pays que vous n’aimez pas. Il faut d’abord aimer votre pays et vous aurez la détermination de le protéger“.

La Première Dame a aussi exhorté les femmes d’être intègres dans le travail, être responsables dans leur famille et être assidues au travail. “Une femme intègre doit être ponctuelle au travail et éviter des absences injustifiées ou inutiles“, a indiqué Révérende Denise Nkurunziza.

Les cérémonies ont été également rehaussées par Madame la Première Vice – Présidente du sénat du Burundi, des hommes et femmes Parlementaires, des membres du Gouvernement, quelques représentants du Corps diplomatique et consulaire accrédités à Bujumbura ainsi que des représentants des organisations internationales.

Le Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre, Martin Nivyabandi a enfin remis des certificats d’honneur aux femmes exemplaires parmi lesquelles la Première Dame et l’athlète Francine Niyonsaba.