Catégorie : Première Dame

La Première Dame du Burundi rencontre les jeunes de la commune Mukaza

Ce 10 août 2020, Son Excellence Madame Angeline Ndayishimiye, Première Dame du Burundi, a poursuivi sa campagne de sensibilisation des jeunes  scolarisés, en vacances, pour un comportement responsable sur la santé sexuelle et reproductive, la lutte contre le VIH/SIDA et la COVID-19, en commune Mukaza, de la Marie de Bujumbura.

Dans son allocution, la Première Dame du Burundi a invité les jeunes de Mukaza à prendre de bonnes décisions en vue de préparer leur avenir. Elle a beaucoup insisté sur les bonnes mœurs car la violation de ces dernières conduirait à des conséquences très néfastes. Elle a, en outre, invité les jeunes à bannir à jamais les mauvais comportements notamment la prostitution, l’oisiveté et la prise des stupéfiants qui sont, selon elle,  à la base de la propagation du VIH/SIDA et autres Maladies Sexuellement Transmissibles.

En cette période où le Burundi fait face à la COVID-19, Son Excellence Angeline Ndayishimiye a appelé les jeunes au respect des mesures prises par le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le SIDA pour se prévenir du coronavirus. Elle a, enfin, recommandé aux jeunes de se faire dépister chaque fois qu’ils sentent qu’ils ont des symptômes semblables à ceux de la COVID-19 et d’aider dans la mobilisation d’autres pour ce dépistage volontaire.

 

La Première Dame du Burundi reçoit en audience le Coordinateur Résident du Système des Nations Unies au Burundi

Son Excellence Angeline Ndayishimiye, Première Dame du Burundi, a reçu en audience, au Siège de la Fondation Bonne Action-“Umugiraneza”, le Coordinateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Burundi, Monsieur Garry Conille. Les échanges ont porté sur la collaboration entre les Agences des Nations Unies avec l’institution de la Première Dame et le Bureau Pays de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique (OPDAD).

Les deux hautes autorités ont salué les bonnes relations existant entre le Burundi et le Système des Nations Unies, surtout dans le domaine du Développement et de l’humanitaire.

Monsieur Garry Conille a réaffirmé l’engagement du Système des Nations Unies à appuyer les activités de la Première Dame du Burundi, conformément aux orientations du Programme National pour le Développement (PND 2018-2027).

La Première Dame du Burundi rencontre les jeunes, en vacances, de la commune Ntahangwa

La Première Dame du Burundi, Son Excellence Madame Angeline Ndayishimiye, a entamé une campagne de sensibilisation des jeunes  scolarisés, en vacances, pour un comportement responsable sur la santé sexuelle et reproductive, la lutte contre le VIH/SIDA et contre la COVID-19. Une campagne qui commence par la Mairie de Bujumbura et qui se poursuivra dans les provinces de l’intérieur du pays, pendant ces grandes vacances.

Dans son allocution de circonstance, la Première Dame du pays a invité les jeunes à prendre en main leur destin en vue de préparer leur avenir, pour leur intérêt, celui de leur famille et du pays en général. Elle a interpellé ces  jeunes à toujours suivre les conseils des parents, des responsables sanitaires pour tout ce qui est de la santé sexuelle et reproductive.

Son Excellence Angeline Ndayishimiye a exhorté les jeunes à suivre scrupuleusement les mesures prises par le Ministère de la Santé Publique et de la lutte contre le SIDA et à répondre à la campagne lancée par le Chef de l’Etat pour ce qui est de la prévention de la propagation de la pandemie du coronavirus. Elle a également fait un appel vibrant aux jeunes à aider dans la sansibilisation pour la lutte contre la pandemie du coronavirus et au respect des bonnes mœurs.

La Première Dame du Burundi a, enfin, conseillé les jeunes à profiter de ces moments de vacances en appuyant leurs parents dans les travaux ménagers et de développement et de bien étudier une fois les écoles rouvrent les portes.

La Première Dame du Burundi vient en aide aux femmes âgées et aux orphelins du centre de Mutoyi

Le samedi 25 juillet 2020, Journée dédiée à la Solidarité Locale, édition 2020, célébrée au Burundi le dernier samedi du mois de juillet de chaque année, la Première Dame du pays, Son Excellence Angeline Ndayishimiye, a effectué une visite au centre dénommé « Ikigo c’Urukundo » qui accueille les femmes âgées, les orphelins, les malades mentaux et d’autres vulnérables depuis 1982.

Son Excellence Angeline Ndayishimiye apportait, au nom de la Fondation « Bonne Action-Umugiraneza »,  une aide à 150 personnes abritées par ce centre, composée de 19 chaises roulantes et leurs accessoires ainsi que des vivres.

Dans son mot d’accueil, la Révérende Sœur Fiorenza, Responsable du Centre «Ikigo c’Urukundo», a vivement remercié la Première Dame du pays pour ce don précieux apporté à ce centre. Selon la Révérende Sœur Fiorenza, cette assistance vient concrétiser la promesse faite par le Secrétaire Général du parti CNDD-FDD, actuel Chef de l’Etat, lors de son dernier passage à ce centre où il avait confié que désormais l’Etat va appuyer les centres des orphelins et les hospices et autres centres accueillant des personnes vivant avec handicaps variés.

A son tour, la Première Dame du Burundi a félicité et encouragé les fondateurs et gestionnaires de ce centre, les Pères et Sœurs italiens, pour la bienfaisance et la charité qu’ils temoignent quotidiennement auprès des nécessiteux. Elle a, enfin, invité tous les Burundais à venir en aide à des personnes dans des situations de vulnérabilité, même en dehors de cette journée institutionnalisée pour la solidarité locale.

 

 

 

SE Angeline Ndayishimiye apporte de l’aide aux malades à l’hôpital Roi Khaled

Ce vendredi 10 juillet 2020 en fin de journée, la Première Dame de la République du Burundi, Son Excellence Angeline Ndayishimiye a, dans le cadre de sa Fondation Bonne Action – Umugiraneza, rendu visite à certains nécessiteux alités à l’Hôpital Roi Khaled, en Mairie de Bujumbura, pour leur apporter de l’aide morale, financière et matérielle. La Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, SE Imelde Sabushimike a accompagné la Première Dame dans cette œuvre charitable.

Lire la suite

Son Excellence la Première Dame du Burundi reçoit en audience l’Ambassadeur de Chine au Burundi

La Première Dame du Burundi, Son Excellence Angeline Ndayishimiye Ndayubaha, a reçu en audience, le 10 juillet 2020, l’Ambassadeur de Chine au Burundi, Monsieur Li Changlin, venu lui transmettre un message de félicitation et de soutien de la part de Son Excellence la Première Dame de la République Populaire de Chine.

L’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burundi, a félicité, la Première Dame pour l’élection de Son Excellence Général Major Evariste Ndayishimiye, à la tête du pays. Il a promis d’œuvrer toujours pour le renforcement des bonnes relations d’amitié et de coopération entre le Burundi et la République Populaire de Chine.

A son tour, Son Excellence la Première Dame a remercié l’Ambassadeur de Chine au Burundi pour le message et pour la promesse de consolider davantage les relations entre le Burundi et la Chine. Elle a promis que l’institution de la Première Dame du Burundi est très disposée à nouer de plus les relations avec l’institution de la Première Dame de la République Populaire de Chine.

Commémoration de la journée mondiale de lutte contre le SIDA

Commémoration de la journée mondiale de lutte contre le SIDA
Les cérémonies marquant la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA se sont déroulées vendredi au stade Ingoma de Gitega sous le haut patronage de la Première dame du Burundi Son Excellence Denise Nkurunziza.
“La journée mondiale de lutte contre le SIDA a été instaurée depuis 1988, et est  célébrée chaque premier du mois de Décembre. C’est une occasion de faire un regard rétrospectif pour ce qui est du pas franchi et ainsi planifier pour l’avenir”, a lancé Madame Denise Nkurunziza à la foule nombreuse présente au stade Ingoma de Gitega.
” Cette journée constitue aussi une opportunité pour tout un chacun d’encourager les gens à leur protection et  d’appeler au dépistage afin de prévenir les dégâts de cette maladie”, a ajouté Madame Denise Nkurunziza appelant aussi à la non stigmatisation des gens atteints du SIDA.
La Première dame du Burundi reconnaît, comme l’a dit le Ministre de la santé Monsieur Thaddée Ndikumana dans son allocution, que des efforts conjoints ont mené à de bons résultats. Mais que certains comportements doivent être bannis  pour une meilleure santé de la population. Il s’agit entre autres de l’adultère, la polygamie, l’ivresse et les violences faites aux femmes et aux filles.
En tant que Présidente de l’OPDAS, Madame Nkurunziza se donne corps et âme à travers la campagne “naître libre pour briller” avec un objectif de voir en 2030 un Burundi aux enfants exempts du VIH/SIDA. Elle en profite également pour donner des conseils à celles qui sont déjà malades et qui prennent des antirétroviraux.
A cette occasion, des personnes vulnérables atteintes du SIDA ont été assistées en vivres et lait. C’est d’ailleurs dans cette logique que la Première dame s’est joint à  la population dans ces cérémonies avant de visiter et assister un orphelinat dénommée “Nice Hope House” sis sur la colline Zege de la commune Gitega, un projet dont l’initiateur fut un enfant de la rue.

La Première Dame du Burundi primée par la Fondation Merck

La Première Dame de la République du Burundi, Son Excellence Denise Bucumi Nkurunziza, en mission de travail au Ghana depuis lundi le 28 octobre 2019 a participé, ce mardi 29 octobre 2019,  aux cérémonies de la célébration de la sixième édition de « Merck Africa Asia Luminary » et du deuxième anniversaire de la Fondation Merck qui ont eu lieu à Accra, la capitale du Ghana. L’ouverture solennelle de ces cérémonies a été faite par le Président du Ghana, Son Excellence Nana Akufo-Addo.

Après, il y a eu un panel à haut niveau des Premières Dames d’Afrique où elles ont échangé des expériences de leurs pays en matière de la santé et surtout en ce qui concerne la prise en charge de l’infertilité. Dans son discours, Son Excellence Denise Nkurunziza  a exprimé sa gratitude d’être parmi les  invités d’honneur de la sixième édition de « Merck Africa Asia Luminary et de la célébration du 2éme anniversaire de la Fondation Merck. Pour elle,  c’est une occasion de renouveler leur engagement à améliorer l’accès aux soins de santé et les aptitudes médicales équitables et de qualité dans leur pays.

« Pour le cas du Burundi,  c’est un plaisir d’avoir  lancé, au début de cette année, un partenariat à long terme avec la Fondation Merck à travers la Fondation BUNTU et Je suis très fière d’avoir été  nommée Ambassadrice de «Merck Plus Qu’une Mère», a martelé la Première Dame.

En parlant des réalisations déjà enregistrées dans la campagne « Merck plus qu’une mère », l’Epouse du Chef de l’Etat est revenue sur l’émission publique qui s’est tenue en date du 17 octobre 2019 en vue d’atteindre la plus grande communauté autour du sujet de l’infertilité. « Vue l’importance du sujet, J’ai aussi personnellement écrit et chanté une chanson en Anglais, en Français et en Kirundi pour aborder ce sujet sensible », a souligné Son Excellence Denise Nkurunziza.

Le Directeur Exécutif de la Fondation Merck, Docteur Rasha Kelej a remercié les Premières Dames d’Afrique pour leur implication dans la lutte contre la stigmatisation des couples infertiles. Ainsi, elle a décerné des prix de reconnaissance à des Premières ambassadrices de la Campagne « Merck plus qu’une mère ». La Première Dame du Burundi de son côté, elle a reçu deux prix. Le premier lui a été décerné en reconnaissance de ses efforts dans la sensibilisation de la communauté burundaise contre la stigmatisation des couples infertiles. Le second prix est celui de créativité pour avoir composé et chanté trois chansons en trois langues (le Kirundi, le français et l’anglais) en vue de défendre l’autonomisation des femmes infertiles.

Cette célébration de Merck Africa Luminary a accueilli les Premières Dames d’Afrique accompagnées par des ministres ayant la santé dans leurs attributions.  Plus de 50 pays en provenance de l’Afrique et de l’Asie ont été représentés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Participation de SE la Première Dame du Burundi à l’événement de haut niveau de l’OPDAD à New York

Toujours à New York, Son Excellence Denise Bucumi Nkurunziza, la Première Dame de la République du Burundi a participé à deux événements de haut niveau de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement.  La première session s’est tenue en date du 24 Septembre 2019,  au siège des Nations Unies sous le thème : « Renouveler l’engagement en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes en Afrique », la deuxième  a eu lieu le 26 Septembre 2019   sous  le thème de « l’importance du sang pour les femmes africaines ».

Ayant présenté sur l’autonomisation économique et l’inclusion financière des femmes dans la première réunion,  la Première Dame du Burundi a indiqué que tout  développement  durable de toute nation dépend de la participation effective de tous les citoyens. Cependant, la situation économique des femmes sur le continent africain est, en fait, le résultat des facteurs d’ordre politique, social et culturel : « Le système patriarcal dans lequel les femmes africaines évoluent tend souvent à les confiner dans des tâches domestiques ou dans des métiers moins rémunérés et la plupart de celles qui revendiquent ou aspirent à une émancipation économique se heurtent à de nombreux obstacles ».

Pour elle, l’accès à l’éducation et à la formation pour tous et la promotion de l’entrepreneuriat des femmes qui passe nécessairement par l’accès au crédit seraient parmi les solutions incontournables pour lutter contre la discrimination financière en Afrique. Son Excellence Denise Nkurunziza a aussi proposé la mise en place d’une banque africaine des femmes afin d’accélérer la réduction de la disparité entre les hommes et les femmes quant à l’accès aux opportunités économiques.

La deuxième rencontre de l’OPDAD,  à  laquelle la Première Dame du Burundi a participé était marquée par la discussion des panélistes sur l’importance du sang pour les femmes africaines. A propos de ce sujet, les panélistes, au cours de leur discussion,  ont signalé qu’il y a encore un grand nombre de femme qui meurent par perte de sang pendant l’accouchement surtout dans la zone subsaharienne. Après, c’était aussi l’occasion de faire la cérémonie de clôture par une lecture du communiqué final faite par la Première Dame du Burundi, Son Excellence Denise Nkurunziza.

 

 

La Première Dame du Burundi reçoit des prix à New York

Ce lundi, 23 Octobre, à New York, la Première Dame de la République du Burundi, Son Excellence Denise Bucumi Nkurunziza a été primée en qualité d’une femme qui a impacté positivement la société burundaise et qui est actrice du changement à travers sa Fondation dénommée Buntu.

En présence du Ministre des Affaires Etrangères et celui de la Santé Publique et de la Lutte  contre le Sida, trois prix ont été décernés à la Première Dame du pays par une synergie de quatre organisations à savoir « Global Visionary Publishing », « Ichange Nations », « Purses Pumps and Power Network », et «Organization for Poverty Alleviator and Development(OPAD) ».

Le premier prix dénommé « Voice of Change », lui a été décerné par l’Organisation « Ichange Nations », une Organisation fondée par l’Américain Ambassadeur Dr. Clyde Rivers,   en guise de reconnaissance de sa contribution dans le changement des mentalités en organisant des campagnes de sensibilisation des femmes et des jeunes ainsi que le plaidoyer en faveur des personnes désertées entre autres : les veuves et les orphelins.

Le deuxième prix intitulé « The power of collaboration Lifetime Achievement Award » a été décerné par l’Organisation Canadienne dénommée Global Visionary Publishing, en qualité d’une icône dans le changement positif de la société.

Le Troisième Prix « 2019 Global Woman of Greatness Award » a présenté par un réseau des femmes d’affaires “Purses Pumps and Power Network » opérant en Caroline du Nord.

Dans son mot de remerciement, SE Denise Nkurunziza a beaucoup apprécié cette attitude d’encourager les gens et surtout les femmes. Selon elle,  ces prix constituent un signe éloquent que le Burundi est paisible car on ne peut pas travailler quand il n’y a pas de paix.  Elle a aussi remercié le Seigneur qui lui a accordé cette faveur. « Je rends gloire au Seigneur pour sa bonté et sa miséricorde, Lui qui me rend capable d’accomplir toute bonne chose selon son dessein », a martelé Son Excellence la Première Dame.

Elle a enfin indiqué que ces prix constituent un encouragement qui va lui permettre de continuer à servir la population burundaise comme elle le faisait depuis longtemps. « Je suis devenue comme une voiture remplie d’essence », a ajouté Son Excellence Denise Bucumi Nkurunziza.